Icon Sport

Isa - Jelonch, duel de tracteurs

Isa - Jelonch, duel de tracteurs
Par Rugbyrama

Le 05/06/2021 à 15:51Mis à jour Le 05/06/2021 à 15:59

TOP 14 – Castrais et Toulonnais croiseront le fer ce samedi soir au stade Pierre-Fabre, à l’occasion d’un match qui a tout d’un huitième de finale. Dans de ce qui s’annonce être avant tout une grosse bataille, le rôle des paquets d’avants sera prépondérant. Et deux joueurs positionnés en tant que numéro 8 pourraient être à la pointe du combat : Anthony Jelonch et Facundo Isa.

Lorsqu’un joueur évolue au poste de troisième ligne centre, il faut s’attendre à le voir répéter les charges en plein coeur de la défense adverse. Ce week-end à Castres, les épaules de Benjamin Urdapilleta et celles de Louis Carbonel (les deux ouvreurs) devraient être mises à rude épreuve.

Car d’un côté, Toulon comptera dans ses rangs le Puma Facundo Isa (27 ans, 28 sélections). Et de l’autre, le CO se présentera avec l’international français Anthony Jelonch (24 ans, 8 sélections). Ce dernier monte en puissance d’année en année, jusqu’à se révéler être l’un des principaux candidats au poste de troisième ligne chez les Bleus. Le Gersois sera probablement surmotivé par l’évènement, étant donné que ce sera son dernier match à Pierre-Fabre sous les couleurs castraises (il rejoindra le Stade toulousain la saison prochaine). Isa arrive lui avec l’idée de maintenir son club dans le top 6.

Quoi qu’il en soit, il est quasiment certain que les deux se croiseront sur le pré ce samedi soir. Il est en revanche assez difficile de prédire lequel des deux prendra l’ascendant sur l’autre.

L’attaque : avantage Isa

En phase offensive, on a affaire à deux profils légèrement différents. Le Tarnais (1m93, 105kg) est un bagarreur, toujours aux aguets au ras des rucks, prêt à foncer tête baissée pour grappiller le moindre centimètre. De plus, son activité sur le rectangle vert est assez impressionnante. On a là un troisième ligne complet, qui colle aux rucks, et qui peut bien souvent se faire le relai de ses partenaires. Un bon soldat en somme, auquel les Varois devront s’opposer avec toute l’agressivité nécessaire. Car agressif, Jelonch le sera sans aucun doute.

Mais en dépit de ses qualités, le Gersois semble encore loin du Toulonnais en ce qui concerne le danger qu’il peut amener avec le cuir entre les paluches. Dans ce domaine-là, Isa est un vrai tueur. La réputation qui le suit depuis plusieurs années, vantant ses qualités de troisième ligne dynamique et percutant, est loin d’être infondée : le bulldozer argentin est une pointure.

À tel point que, même si les hommes de Pierre-Henry Broncan sont féroces en défense, sa faculté à casser des plaquages et à s’arracher pour transpercer des blocs défensifs devrait parfois les mettre sur le reculoir.

La défense : avantage Jelonch

Jamais avare lorsqu’il s’agit de distribuer un ou deux caramels, "Facu" fait aussi valoir son énergie en défense, forçant bien souvent l’étreinte pour marquer ses vis-à-vis. Sans mériter un statut de plaqueur incroyable, l’Argentin fait bien le travail.

Mais pour le coup, ce soir, Isa et ses partenaires vont tomber sur un pitbull en la personne d’Anthony Jelonch, un troisième latte énervé qui vous agrippe et ne vous lâche pas avant de vous avoir amené au sol. D’ailleurs, il est même possible que le surpuissant Toulonnais soit muselé par son adversaire direct. En tout cas, les chocs entre les deux numéros 8 vont piquer.

En plus d’être dur sur l’homme, Jelonch fait valoir de belles qualités athlétiques lui permettant de se jeter dans les jambes des adversaires aux quatre coins du terrain, ainsi que de réaliser le si précieux "travail de l’ombre".

Enfin, lui et Facundo Isa seront à surveiller dans les rucks, puisque les deux peuvent se révéler être de vrais poisons, autant prompt à ralentir la sortie du ballon qu’à le récupérer directement.

La forme du moment : les deux

Difficile de les départager sur les toutes dernières rencontres : Jelonch a enchaîné les cinq derniers matchs du CO en tant que titulaire, et a à chaque fois disputé l’entièreté des 80 minutes, tout en affichant un niveau solide et régulier, dans la lignée de ses apparitions avec le XV de France depuis quelques mois. Les Toulonnais savent à quoi s’attendre.

La saison de Facundo Isa a en revanche été un peu plus discontinue. Le puissant Puma a été embêté par les pépins physiques et n’a pas pu afficher son meilleur niveau sur l’ensemble de l’exercice. Néanmoins, il revient bien depuis quelques matchs et a fait parler son talent la semaine dernière, en inscrivant un essai décisif face à l’UBB. Il tentera à nouveau de maintenir le RCT à flot ce soir, face aux Castrais d’Anthony Jelonch. Ce dernier souhaitera de son côté couler le navire toulonnais et faire entrer le CO dans le top 6, à grands coups d’épaule.

Le résultat : 2-2 (égalité)

On peut parfois se demander à quoi carburent les deux troisièmes lignes. Le match de ce samedi ne devrait pas échapper à la règle. Si le Toulonnais est plus spectaculaire ballon en main et enfonce parfois tout sur son passage, le tracteur castrais est lui omniprésent en défense, dans son style bien à lui. Difficile de les départager à l’heure actuelle, mais les quelques actions où les deux se croiseront vaudront sans doute le détour.

Par Dorian VIDAL

Contenus sponsorisés