Icon Sport

Ryno Pieterse s'excuse après son hallucinant plaquage sur Maxime Lucu

Ryno Pieterse s'excuse après son hallucinant plaquage sur Maxime Lucu
Par Rugbyrama

Le 19/09/2021 à 12:43Mis à jour Le 19/09/2021 à 14:32

TOP 14 - Auteur d'un plaquage à la violence inouïe sur Maxime Lucu, en retard et alors que le demi de mêlée bordelais était en l'air, le deuxième ligne castrais Ryno Pieterse a immédiatement été exclu du match par M. Poite (64e minute). Si Lucu s'est rapidement relevé avant de rassurer son monde sur les réseaux sociaux - "Tout va bien! Toujours debout!"- le Castrais s'est également excusé.

Sur son compte Instagram, l'ancien joueur des Bulls de Pretoria est revenu en ces termes sur cette action: "J’aimerais m’excuser auprès de Maxime Lucu pour mon geste d'hier. Je n’ai pas contrôlé mon plaquage et j'en suis sincèrement désolé. Comme je te l’ai dit après le match, je suis vraiment heureux que tu ailles, bien Maxime. Bonne chance pour la suite de la saison."

Reste à savoir, désormais, quelle sera la nature de sa sanction. Pieterse devrait être convoqué mercredi devant la commission de discipline de la LNR.

Nigel Owens: "Désormais, il faut que cela soit suivi par une très, très longue suspension"

Pour quels motifs sera-t-il entendu? Le carton rouge, en tout cas, ne semble pas faire débat. Pour le Gallois Nigel Owens, jeune retraité et arbitre le plus capé de l'histoire du rugby mondial, "c'est le carton rouge le plus indiscutable que vous pourrez voir. Bravo à Romain (Poite) de ne pas avoir eu recours à un arbitrage vidéo qui aurait traîné en longueur. Désormais, il faut que cela soit suivi par une très, très longue suspension."

Si le plaquage et le choc sont particulièrement impressionnants, Pieterse devrait, légalement, entrer dans la case réglementaire "plaquer un adversaire par anticipation, à retardement ou d’une manière dangereuse". Laquelle ouvre le champ à tous les possibles: entre 2 semaines de suspension (degré inférieur de dangerosité) à 52 semaines (sanction maximale).

Contenus sponsorisés