Icon Sport

Paul Gabrillagues, sans faire de vagues

Paul Gabrillagues, sans faire de vagues

Le 13/02/2020 à 17:08

TOP 14 - Non retenu par Fabien Galthié pour disputer le Tournoi des Six Nations 2020, Paul Gabrillagues (26 ans, 16 sélections) n'est pas du genre à étaler ses états d'âme. Le deuxième ligne poursuit sa route avec l'intention de sauver le club parisien de la relégation.

À seulement 26 ans, sa vie de rugbyman est déjà riche d’une litanie d’émotions. Comment ne pas se souvenir de ce lendemain de première, un jour d’août 2014 sur le terrain d’entraînement du Saut-du-Loup, où il revenait aux côtés de son pote Mathieu Ugena sur sa première titularisation en Top 14, face au Castres Olympique, sous l’œil chambreur de Gonzalo Quesada. En l’espace de six saisons, Paul Gabrillagues s’est construit un solide CV. Bercé par les joies d’un sacre en TOP 14 (2015) et d’un titre européen (2017), le deuxième-ligne du Stade français Paris est resté fidèle à son club de cœur malgré les soubresauts de la fusion avortée avec le Racing 92 et des saisons galères. "Alors lui, c’est un mec en or", lance un supporter qui ne permettrait pas qu’on lâche une critique malheureuse sur celui qui incarne pour beaucoup "l’âme du club".

Un deuxième-ligne de devoir

Avec l’arrêt de carrière de Rémi Bonfils sur recommandations médicales, et le passage de Julien Arias et Laurent Sempéré aux postes d’entraîneurs, Paul Gabrillagues fait figure de dernier Mohican dans l’effectif parisien, à l’instar de Jonathan Danty et Antoine Burban. Véritable enfant du Stade Français, même s’il fut détecté par le P.U.C, Gabrillagues semblait parti pour embrasser une carrière internationale débutée sous l’ère Guy Novès, un soir de novembre 2017 face aux All Blacks. Mais la désormais célébrissime flèche du temps de Fabien Galthié en a décidé autrement. Malgré son jeune âge, son exemplarité, sa grinta dans les tâches obscures au moment où Galthié veut retrouver un pack tricolore qui fait peur, son expérience avec une Coupe du monde (2019) à son actif et son habilité en touche, "Polo" n’a pas trouvé grâce aux yeux de l’ancien coach du RCT. "Vous avez vu les matchs de l’équipe de France en conquête ? Et la touche, on en parle ?", glisse avec ironie un proche du club.

" Ça fait partie des mecs qui n’abandonnent jamais… "

Meilleur plaqueur du TOP 14 lors la saison 2017/2018, Paul Gabrillagues, qui a prolongé l’aventure parisienne jusqu’en 2023, est aujourd’hui absorbé par la course au maintiendu Stade Français, qui ne devra pas se louper en recevant La Rochelle (samedi, 20h45)."Ils n’en veulent pas en équipe de France… tant pis pour eux. Nous, on en a besoin. Ça fait partie des mecs qui n’abandonnent jamais. Avec lui dans l’équipe, on peut aller ferrailler", rappellent quelques irréductibles aux abords de Jean-Bouin. En attendant un éventuel virage à 180 degrés de la flèche Galthié, Gabrillagues a conservé l’état d’esprit de son tout premier match avec les Soldats Roses, cette "envie de tout casser en rentrant sur le terrain."

Vincent Péré-Lahaille

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés