Icon Sport

Top 14 - Raphaël Lagarde, Racingman de passage

Lagarde, Racingman de passage

Le 27/12/2018 à 17:28

TOP 14 - Raphaël Lagarde (30 ans) a signé pour une saison au Racing 92 afin de palier la longue indisponibilité du Sud-Africain Pat Lambie. Il retournera dans le Sud-Ouest au mois de juin, non sans avoir tiré le maximum de sa brève aventure francilienne.

C’est en des termes bien flatteurs que Laurent Labit avait présenté, en fin de saison dernière, Raphaël Lagarde, recrue au CV anonyme en comparaison à Finn Russell, Simon Zebo ou encore Dominic Bird. "On souhaite relancer un garçon qui était un espoir du rugby français à l’ouverture, talentueux mais qui n’a pas pu exprimer tout son potentiel durant sa carrière" avait alors affirmé le patron des trois-quarts altoséquanais à propos de son nouveau joueur en provenance de Bayonne. Un neo-trentenaire qui compte bien plus de matchs de Pro D2 que de Top 14 dans ses bagages.

Mais comment en est-il venu à passer directement du second échelon du rugby français à un rôle chez un cador européen ? "Quand Laurent Labit m’a appelé, peu après la blessure de Pat (Lambie, lors de la finale de Champions Cup, le 12 mai dernier, ndlr) il m’a dit qu’il avait le choix de prendre des ouvreurs étrangers très talentueux mais qu’il souhaitait me donner ce challenge à moi. Que cela lui ferait plaisir de me relancer et qu’il n’y aurait aucun souci pour l’intégration".

Et pour cause, en plus d’être français, Lagarde est très bon ami avec un des tauliers du groupe, Maxime Machenaud, depuis l’époque des Crabos à Bordeaux il y a quatorze ans. Il a également connu Brice Dulin à Agen et Baptiste Chouzenoux à Bayonne. Suffisant pour ne pas débarquer dans l’inconnu au milieu de cette galaxie de stars.

Top 14 - Maxime Machenaud (Racing 92)

Top 14 - Maxime Machenaud (Racing 92)Icon Sport

" Quand cette opportunité est arrivée, je n’ai même pas réfléchi "

Partir loin de son Sud-Ouest natal n’étais pas vraiment dans les plans de Raphaël Lagarde. Lorsque Laurent Labit l’a appelé, il lui a proposé non pas une pige de joker médical de Pat Lambie, qui aurait donc déjà pris fin, mais bien un contrat d’un an afin de lui permettre de vivre au mieux son expérience avec les siens : "Je n’ai plus vingt ans, j’ai ma petite famille et je n’avais pas envie de repartir à l’autre bout de la France. On pense aussi reconversion et je sais que la mienne sera plutôt dans le Bordelais ou le Pays-basque. Je ne voulais pas partir pour rien mais quand cette opportunité est arrivée, je n’ai même pas réfléchi. C’est une chance unique et c’est pour cela que même pour un an, je suis monté".

Et il fait le métier en plus de remonter la moyenne des JIFF quand le staff francilien fait appel à lui, dès que Finn Russell a besoin de souffler. Même si Pat Lambie revient, d’autres occasions de gratter des feuilles de match ne manqueront pas puisque son homologue écossais sera avec sa sélection durant le Tournoi des 6 Nations. Autant de possibilités supplémentaires de convaincre une écurie aquitaine de l’enrôler pour la saison prochaine.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0