Bilan : Montpellier

Par Rugbyrama
Le

Chaque jour pendant la trêve, notre rédaction fait le bilan, club par club, à mi-championnat. Après Montauban, voici Montpellier, 7e, qui, à mi-parcours, pointe à une intéressante place d'européen. Mais les Héraultais ne veulent pas s'arrêter là.

MONTPELLIER
Classement: 8e - 32 points
Attaque: 9e
Défense: 12e
Meilleur réalisateur: Marc McHugh (55 points)
Meilleur buteur: Marc McHugh (55 points)
Meilleurs marqueurs: Mirande, Gorgodze, Welsh, Ouedraogo, Sarraméa, Smith, Brana (2 essais)

 . LE POINT

Malgré beaucoup de bruit en ce début de saison, le MHRC tarde à concrétiser sportivement ses prétentions. D'ailleurs, dès sa prise de fonction, Philippe Deffins a déploré l'absence de résultats de ce début de saison qui privera quasiment à coup sûr le club héraultais des demi-finales, objectif avoué de ce début de saison. Bref, le club de Montpellier n'est pas dans les temps de passage souhaités et ne confirme pas dans les faits tous les espoirs placés en lui. Il faut dire que les Montpelliérains avaient eux-mêmes placé la barre très haut dès le coup d'envoi de la saison avec une victoire retentissante sur le Stade toulousain à Yves-du-Manoir, le 26 août dernier.

 . ON AIME

Le comportement des "quatre fantastiques", Louis Picamoles, Julien Tomas, Fulgence Ouedraogo et François Trinh-Duc, mais aussi celui de Mamuka Gorgodze... Ces cinq joueurs font le plus grand bonheur des Héraultais et leur absence ne manque jamais de se faire cruellement ressentir. Ce qui est encore plus positif pour le club héraultais c'est que ces jeunes pèsent de plus en plus aussi au niveau international.

 . ON AIME MOINS

La défense passoire et le manque de constance dans les résultats. Avec 267 points encaissés en 13 matchs, Montpellier se classe 12e du classement. Surtout quand on calcule la moyenne, alors le chiffre prend de sacrés proportions : en effet, le MHRC encaisse en moyenne plus de 20 points... De ce début de saison, on retient aussi en premier les cartons encaissés par Montpellier à Clermont (43-20), mais aussi à Biarritz (46-3) et à Bayonne (42-9). Ces cartons ont certainement plombé les ambitions héraultaises, mais pas autant que les défaites à domicile. En s'inclinant face à Perpignan et devant Brive et Bourgoin (surtout après le bon résultat ramené de Castres), le MHRC a grillé quelques jokers en vue d'une place dans le premier carré.

 . ET MAINTENANT?

Le nouveau président du MHRC, Philippe Deffins, a donné le ton vendredi dernier lors de sa conférence de presse de prise de fonction: le club vise le titre d'ici trois ans. Pour y arriver, le club a fait l'effort pour conserver ses "quatre fantastiques" même si la tâche ne fut pas très facile. L'autre objectif est de faire venir dans l'Hérault deux anciens Berjalliens, devenus depuis leurs passages d'en d'autres clubs, vrais cadres et stars du rugby français : Lionel Nallet et surtout Sébastien Chabal. Bref, maintenant, Montpellier voit toujours plus grand et entend s'en donner les moyens. A ce titre, il serait bienvenue pour les hommes de Hyardet et Nourault de voir valider dès le mois de juin prochain un petit billet pour la grande Coupe d'Europe.