Icon Sport

Carter suspendu ?

Carter absent face aux Bleus ?
Par Rugbyrama

Le 08/11/2009 à 18:26Mis à jour

Le demi d'ouverture de la Nouvelle-Zélande, Daniel Carter, est cité à comparaître lundi devant une commission de discipline pour un plaquage dangereux lors du test-match contre le pays de Galles, a annoncé ce dimanche l'IRB. Il pourrait manquer le match face à la France à Marseille le 28 novembre.

La polémique ne dégonfle pas au pays de Galles. Le geste de Dan Carter sur le demi de mêlée remplaçant gallois Martyn Roberts à la 71e minute n'est pas passé inaperçu. Non sanctionné pendant la rencontre pour un plaquage qui paraissait haut, les vaincus se sont fait entendre pour que justice soit faite. Face à l'émotion provoquée (Carter a été copieusement hué au Millenium Stadium de Cardiff), l'IRB ne pouvait rester insensible et le demi d'ouverture des All Blacks a finalement été cité par le commissaire anglais de la rencontre.

Henry: "Un carton aurait été exagéré"

L'ancien joueur de Perpignan sera entendu par la commission de discipline ce lundi à Cardiff. En cas de sanction, une suspension allant jusqu'à trois semaines pourrait être prononcée. Dan Carter manquerait alors les trois prochaines rencontres et notamment le choc tant attendu face à la France le 28 novembre prochain à Marseille. Les Blacks seraient aussi privés de leur maître à jouer (élu homme du match face au pays de Galles) pour affronter l'Italie à Milan samedi prochain et l'Angleterre à Twickenham le 21 novembre. Graham Henry, le sélectionneur néo-zélandais ne veut pas y croire puisqu'il ne comprenait la colère des Gallois après la rencontre : « Sur le plaquage de Dan Carter, un carton jaune aurait été un peu exagéré. Le plaquage était au niveau de la poitrine mais le Gallois a glissé. » Le principal intéressé s'et lui aussi expliqué devant la presse sur ce fameux incident : "Je me suis excusé pour mon plaquage haut sur Martyn Roberts. C'était involontaire. Je revenais, il était en train de passer notre ligne de défense et je voulais le reprendre."

La colère de Gatland

Des excuses forcément sincères quand on connaît l'élégance de l'ouvreur All Black mais qui ne calmeront pas Warren Gatland, le sélectionneur du pays de Galles : "Ce qui est décevant, c'est que les décisions arbitrales à la limite ne vont jamais dans notre sens. Nous ne demandons aucune faveur. Nous voulons juste que certaines décisions aillent dans notre sens. Il faut changer cet état d'esprit des arbitres qui ne veulent pas avoir à officier lors de surprises. Les arbitres ne veulent pas être impliqués dans des surprises." Si Gatland voulait mettre la pression sur la commission de discipline de l'IRB, il ne pouvait pas mieux s'y prendre.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0