Icon Sport

JO 2020 : Horta, le dernier discours d’une reine

JO 2020 : Horta, le dernier discours d’une reine
Par Midi Olympique

Le 31/07/2021 à 11:45Mis à jour Le 31/07/2021 à 11:50

SEVENS - La capitaine des Bleus, Fanny Horta (35 ans) peut prendre sa retraite sportive. A Tokyo avec ses coéquipières, elles ont fait plus que le job, en décrochant une superbe médaille d’argent. Retour sur le magnifique parcours de la Catalane.

Elle est l’incarnation même du rugby à 7 en France. Elle, qui a pratiqué ce sport sur 3 décennies différentes, qui l’a vu arriver et grandir, en serait une excellente narratrice.

"Mon premier tournoi remonte à 2009, on ne savait pas trop où on allait à l’époque et nous avions très peu de moyens. Mais j’ai pris un tel pied, j’ai trouvé le format tellement génial que je me suis dit que je ne serai sûrement pas la seule dans ce cas-là. Que cette pratique allait forcément prendre de l’ampleur et petit à petit je m’y suis consacré à 100 %." affirme Fanny Horta. Pourtant elle n’est pas contrariée avec le XV, elle est même Chelemarde en 2005. La Catalane d’origine ne pouvait tomber que dans le rugby. Une passion qui ne l’a plus quittée, même lorsqu’elle a rejoint la Réunion avec ses parents. Comme toutes les joueuses de sa génération, la pratique du rugby en jeune, était mixte. Encore en cadette, elle était la seule femme de son équipe, mais déjà leader dans l’âme, elle était la capitaine de sa troupe de mecs.

"J’ai eu la chance de tomber sur des gars très compréhensifs, qui m’ont très bien accueilli dans l’équipe." De la chance on ne sait pas, mais du cran, on ne doute pas que Fanny en débordait, à un âge où la puberté fait rage et où les réflexions ne sont pas les plus réfléchies. Qu’importe Fanny est faite pour le haut niveau et toutes ses aventures la forge. Ça tombe bien, Perpignan abrite ce qui se fait de mieux comme club de rugby féminin : l’USAT de Toulouges est la structure idéale pour poursuivre sa formation. Ensemble ils vont dominer la décennie 2000 avec pas moins de 6 titres entre 2004 et 2011. Une période dorée qui s’achève avec l’intrusion du VII dans sa vie, plus l’école d’infirmière… Le VII prend une ampleur différente, on parle de lui pour les Jeux, les stages s’intensifient à Marcoussis, et Perpignan, ce n’est plus à côté. En 2013, elle signe un contrat fédéral avec la FFR et contrairement à la majeure partie de ses partenaires, encore aujourd’hui, elle jure fidélité et surtout exclusivité à l’équipe de France à VII.

Bleue mais déjà leader

David Courteix, entraîneur de l’équipe depuis une décennie, lui accorde immédiatement sa confiance et toutes adhérent, à l’image de Marjorie Mayans encore pensionnaire récemment du XII de France, tout aussi leader que la Catalane. "Elle était faite pour ce rôle. C’est une fille qui a de la poigne, dans ses discours elle ne mâche pas ses mots, elle sait ce qu’elle veut. Et en même temps dans la vie de groupe elle a une casquette complètement différente mais tout aussi importante. Elle est douce à l’écoute de chacune, elle a un côté hyper rassurant." La talonneuse des Bleues fera donc son dernier discours ces jours-ci avant de raccrocher les crampons. Un discours qu’elle pourra affirmer avec plus de sérénité et de confiance que ceux prononcés lors de la première olympiade à Rio car entre-temps, les Bleues se sont bâties un souvenir qui appelle des rêves, une place de vice-championne du monde en 2018 à San Francisco.

"En même temps quand vous remportez deux matchs en scorant après la sirène pour atteindre la finale, ça marque, poursuit la capitaine. Mais plus que le résultat, ce Tournoi était fort dans l’état d’esprit. Pour chaque fille peut importait d’être sur le terrain ou sur le banc, on avait une confiance totale dans le collectif, et on l’a placé au-dessus de tout." Une deuxième place encore dans toutes les têtes, qui leur offre le droit de s’aligner pour l’or à Tokyo, d’autant plus quand on sait que cette année, elles ont battu toutes les nations de l’hémisphère nord. Alors Fanny, cette sortie, on se la fait sur la plus haute marche du podium ?

Contenus sponsorisés