Icon Sport

Pro D2 - Carcassonne : la belle surprise

Carcassonne : la belle surprise
Par Rugbyrama

Le 14/09/2018 à 14:05Mis à jour Le 14/09/2018 à 15:00

PRO D2 - Avec peu de moyens mais un état d'esprit irréprochable, Carcassonne est train de réussir un très bon début de saison. Une belle surprise pour le quinzième budget de Pro D2 malgré un contexte pas toujours évident...

Tout juste maintenue l'an dernier après une entame catastrophique, l'US Carcassonne ne doit sa place en Pro D2 qu'à une fin d'exercice complètement folle. Cette année, pas question de refaire les mêmes erreurs que par le passé. En quatre matches, les joueurs de Christian Labit ont fait taire les doutes: Deux succès à domicile à Albert Domec contre Soyaux-Angoulême (18-15) et Colomiers (25-20) auxquels se rajoutent les point de bonus défensifs pris à l'extérieur sur les pelouses de Montauban (16-12) et d'Aurillac (19-16). Un premier bloc réussi qui permet au groupe audois de voir l'avenir un peu plus sereinement et d'être une des belles surprises de ce début de saison.

Gilles Bosch (Carcassonne)

Gilles Bosch (Carcassonne)Icon Sport

"C'est clair que par rapport à la saison précédente, on est très heureux de l'entame que nous faisons. On a assuré les matches à la maison et on a pris des points à l'extérieur. On est vraiment content parce qu'on sait que le début de championnat est primordial, explique Carol Raynaud, le demi de mêlée des Canaris. L'an dernier, on a couru toute la saison après les points et cela n'est jamais évident. Autant prendre tout ce que l'on peut prendre maintenant et cela fait du bien". Car personne n'a oublié les débuts catastrophique de la saison dernière et la claque reçue d'entrée par Massy (10-49) à Albert Domec qui avait plongé tout un groupe dans le doute.

Sans pression cette saison

"On attend le deuxième bloc avec l'objectif de garder cette dynamique. On a hâte de poursuivre le championnat. On a pu se reposer avec un peu plus de sérénité que l'an dernier donc on savoure un peu ces moments", poursuit Raynaud. "On est encore sur la continuité de la fin de saison dernière qui a été excellente. On a terminé sur une très bonne note, explique l'expérimenté Joël Koffi. Pour ceux qui étaient présents l'an dernier, on n'avait pas envie de repartir sur une saison galère comme la saison passée".

Joel Koffi (Carcassonne)

Joel Koffi (Carcassonne)Icon Sport

"Cette année, on a commencé la saison a l'extérieur. C'est totalement différent. Quand on reçoit pour le premier match du championnat. On se met sans le vouloir une forme de pression sur les épaules. Automatiquement, cela se ressent sur le terrain, explique également le troisième ligne. Cette année, on n'avait pas trop de pression en commençant à Sapiac face à Montauban, un des finalistes de la dernière édition. On avait juste à faire un bon match". Et pour l'instant cet état d'esprit fonctionne plutôt bien pour le quinzième budget de Pro D2 qui pointe à la sixième place du classement. Rien ne semble troubler la quiétude du groupe audois, pas même les risques de redressement judiciaire évoqués cette semaine dans la presse. "De notre côté, on se consacre à notre jeu, les problèmes extra-sportifs ne nous concernent pas, répond Koffi. Ce sont les dirigeants qui gèrent cela. On leur fait confiance". Pourvu que ça dure...

Contenus sponsorisés
0
0