Rugbyrama

Pro D2 - Avec Benjamin Botica, Oyonnax a toujours son "Big Ben"

Avec Botica, Oyonnax a toujours son "Big Ben"

Le 17/08/2018 à 15:09

PRO D2 - En réussissant à garder dans ses rangs Benjamin Botica, Oyonnax a conservé le dépositaire de son jeu pour tenter de retrouver le Top 14. Il sera l’une des attractions majeures de cette Pro D2 qui reprend, et surtout la principale arme de la formation de l’Ain.

On se souvient avoir échangé plusieurs fois en Anglais avec Benjamin Botica, mais c’est bien en Français que l’ouvreur néo-zélandais souhaite désormais s’exprimer. Et qu’il souhaite mettre des mots sur son choix de continuer l’aventure dans le Haut-Bugey, en Pro D2 plutôt qu’en Top 14. Le Racing 92 lui faisait notamment les yeux doux, "mais ça aurait été difficile car je n’aurais servi qu’à pallier la blessure de Pat Lambie." C’est à Oyonnax, qu’il a rejoint en janvier 2017, que l’aventure se poursuit. C’est dans le club qui a bien voulu croire en lui.

Vidéo - Après un travail extraordinaire de Botica, Oyonnax revient dans le match

01:00

Après des mois difficiles à MontpellierJake White ne lui faisait pas confiance, Oyonnax a tout misé sur Botica. "C’est la première fois dans ma carrière que j’ai autant de responsabilités dans un club. J’ai décidé de rester un an de plus pour le remercier de m’avoir donné la chance de retrouver le Top 14". Et dans le but de l’y remettre ! Après la défaite face à Grenoble dans le match d’accession, c’est tout une ville qui a vécu un traumatisme. "Je ne pouvais pas partir comme ça", insiste le meilleur réalisateur du dernier championnat.

Top 14 - Benjamin Botica (Oyonnax)

Top 14 - Benjamin Botica (Oyonnax)Icon Sport

Quand ses coéquipiers ont eu la confirmation qu’il restait, cela a été vécu comme un soulagement. Valentin Ursache témoigne : "Nous sommes ravis qu’il soit resté avec nous, c’est l’un de nos meilleurs joueurs. J’étais en contact avec lui. Ici il a trouvé une famille. Nous sommes tous copains et quand tu prends du plaisir en dehors, tu en prends sur le terrain."

Une relation de confiance avec Adrien Buononato

Parmi les autres facteurs qui ont motivé sa décision de rester, c’est cette relation qu’il entretient avec son entraineur Adrien Buononato. "Nous avons cette chance de travailler en confiance mutuelle", témoigne ce dernier. "Nous nous entendons bien et ça devient plus facile de jouer mon jeu. Peut-être que dans une autre équipe, ce serait plus difficile", laisse entendre le principal intéressé qui a ce besoin viscéral d’avoir des responsabilités. Buononato ne peut qu’apprécier, "ça nous va bien car c’est un garçon qui a le talent nécessaire pour prendre du recul dans les moments importants", et un pied de velours.

Top 14 - Adrien Buononato et Benjamin Botica le 6/01/2018 contre La Rochelle

Top 14 - Adrien Buononato et Benjamin Botica le 6/01/2018 contre La RochelleIcon Sport

Seulement, l’on associe souvent la réussite d’Oyo au rendement de son numéro dix. Certains diront même qu’il y a une forme de dépendance. "Je ne suis pas d’accord. Ben est le garant de notre jeu mais d’autres ont leur importance dans d’autres domaines. Nous essayons de faire émerger d’autres leaders pour le suppléer, notamment sur l’attaque. Il faut le soulager de certaines responsabilités pour qu’il ne porte pas tout sur ses épaules", révèle le directeur sportif qui cite alors des joueurs comme Ursache, Taïeb ou Inman. Grice, Codjo ou le nouveau venu Stanaway sont d’autres coéquipiers nommés par le Néo-Zélandais.

Top 14 - Benjamin Botica (Oyonnax)

Top 14 - Benjamin Botica (Oyonnax)Icon Sport

Avec l’arrivée de Manny Edmonds dans le staff, le style de jeu de Botica va probablement évoluer. Face à Lyon en préparation, il a encore montré ses qualités de détonateur pour accélérer le jeu et porter le ballon. "En Pro D2, il est important de vite avancer dans les 50m adverses alors je vais davantage user du pied. Je serai peut-être un peu moins exposé même si avec beaucoup de pression sur moi, cela créé des opportunités pour les autres", analyse-t-il. Son Français qui s’améliore est un autre aspect, "pour motiver", en témoigne la manière de réprimander un partenaire en cas de mauvais choix ne serait-ce qu’à l’entrainement !

Pour l’heure, Benjamin Botica fait toujours partie de la famille oyonnaxienne pour encore au moins une saison. Après ? Il répond : "On verra." Si Top 14 il y a, l’idylle perdurera surement.

Contenus sponsorisés
0
0