Icon Sport

Un jour, un club : Bayonne, le changement c’est maintenant

Bayonne, le changement c’est maintenant
Par Rugbyrama

Le 25/05/2018 à 17:39

Incapable de se qualifier pour les phases finales de Pro D2, l'Aviron Bayonnais a raté sa saison. Les Basques ont complètement manqué leur fin de championnat. L'heure est venue au changement, avec la nomination de Yannick Bru à la tête du club basque, mais aussi aux ambitions affirmées...

La déception : Une défense qui n’était tout simplement pas au niveau

Si l’attaque reste très importante en sport, la défense est souvent la clé, surtout pour les équipes qui jouent les premiers rôles. Bayonne possède la 13ème défense du championnat avec 764 points concédés, seuls les 3 derniers du classement, Narbonne, Dax, et Carcassonne font pires. Les coéquipiers de Martin Laveau ont été incapables d’élever leur niveau défensif. Sur les 30 matchs de la saison, ils ont réussi seulement à 4 reprises d’encaisser moins de 15 points dans une rencontre. Des statistiques qui peuvent expliquer la saison en dent de scie du club basque.

Martin Laveau (Bayonne)

Martin Laveau (Bayonne)Icon Sport

La révélation : Peyo Muscarditz

Apparu pour la première chez les professionnels à l’automne dernier, Peyo Muscarditz ne finit plus d’épater. Profitant de la blessure de Savenaca Rawaca, il s’est installé au poste de titulaire aux côtés de Sean Robinson. Le centre basque a disputé 16 matchs de Pro D2 dont 14 dans la peau d’un titulaire. Preuve que tout va très vite pour le jeune joueur de 22 ans, il passera professionnel lors de la saison 2020-2021. Intraitable en défense et à l’aise ballon en main, il est l’un des joueurs à suivre pour le prochain exercice, qui sera, pour lui, l’année de la confirmation.

Le chiffre (du diable) : 666

On dit souvent que le premier match d’une saison conditionne le reste. L’Aviron Bayonnais peut en attester. Lors du premier match, les Bayonnais se sont déplacés à Aimé-Giral, pour affronter les futurs champions de France de Pro D2. Et ils ont pris une véritable fessée en encaissant la bagatelle de 10 essais pour au final s’incliner 66-6 ! Le diable a-t-il frappé à la porte des Bayonnais ?

Bilan de la saison : Les trois défaites de suite qui font très mal

En début de saison, les Bayonnais étaient annoncés comme un candidat aux phases finales. Mais très vite, on a compris que l’année allait être galère pour les Basques. La défaite inaugurale à Perpignan a fait très mal dans les têtes et Bayonne a été trop irrégulier cette saison pour pouvoir prétendre au Top 6. Pourtant, ils étaient idéalement placés à 7 journées de la fin. Mais les hommes de Philippe Tayeb ont totalement craqué dans la dernière ligne droite avec notamment trois défaites d’affilée contre Béziers, Nevers et Soyaux-Angoulême.

Philippe Tayeb - Bayonne

Philippe Tayeb - BayonneMidi Olympique

La décla : "Etre au minima parmi les 6 premiers", Philippe Tayeb, co-président de l’Aviron

Cette saison n’a pas été à la hauteur des espérances pour les dirigeants bayonnais. Après avoir été relégué dans l’antichambre du rugby français, l’objectif était de remonter le plus rapidement, ce que Bayonne n’a pas réussi à faire. Pour Philippe Tayeb, coprésident de Bayonne, il est inconcevable de ne pas figurer dans le Top 6 la saison prochaine. Les objectifs sont donc clairs en terre basque.

Le recrutement : Yannick Bru aux commandes du navire

Comme la saison précédente, avec la nomination de Pierre Berbizier, Bayonne a décidé de changer de coach à l’approche du nouvel exercice. Place à Yannick Bru au poste de patron du secteur sportif de l’AB, Joël Rey (entraîneur des avants) et Vincent Etcheto (entraîneur des arrières) sont conservés. Au niveau du recrutement, 10 recrues ont d’ores et déjà été annoncées. Parmi elles, Maxime Delonca (talonneur de Dax), 3 joueurs du Stade Toulousain (Rémy Baget, Tristan Tedder et Maxime Marty). Au rang des départs, Martin Laveau file à Castres, Savenaca Rawaca part à Béziers et Aidon Davis rentre en Afrique du Sud chez les Cheetahs. Si le club a prolongé le contrat de quelques cadres, il reste 10 joueurs en fin de contrat. Les prochaines semaines risquent d’être agitées pour la cellule de recrutement.

Yannick Bru - Bayonne

Yannick Bru - BayonneMidi Olympique

Par Lucas Meirinho.

Contenus sponsorisés
0
0