Icon Sport

Fonteneau : "Dernière chance à Mont-de-Marsan"

Fonteneau : "Dernière chance à Mont-de-Marsan"

Le 18/09/2021 à 15:28Mis à jour

PRO D2 - Le président d’Agen, Jean-François Fonteneau, a accepté de donner son point de vue au lendemain de la défaite de ses joueurs, la 31ème d’affilée. S’il conforte pour au moins une semaine Regis Sonnes dans ses fonctions, il donne rendez-vous après le match de Mont-de-Marsan pour une prise de décision.

Après une nuit de réflexion suite au cuisant revers concédé face à Bourg en Bresse à domicile, doit-on s’attendre à des changements au sein du staff à très court terme au SUA ?

Pour l’instant non. Au contraire, je crois que l’heure est d’être unis comme jamais. Il faut que du président, en passant par les entraîneurs et les joueurs, nous faisions bloc. Il reste un match pour terminer ce premier bloc de cinq rencontres. On sait que l’objectif que j’avais fixé à savoir trois ou au moins deux victoires, ne sera pas atteint, mais après le match de Mont-de-Marsan, les joueurs bénéficieront d’une semaine de congés, et il sera temps de réfléchir s’il faut changer quelque chose dans les hommes ou pas.

En clair, Régis Sonnes et son staff ont un match pour sauver leur tête ?

Mont-de-Marsan marche sur l’eau en ce moment. C’est sûrement, la meilleure équipe de ce début de championnat de Pro D2. Ambitionner de gagner là-bas n’est pas aisé. Pourtant, oui, le match de vendredi soir peut tout changer. Jouons notre dernière chance à Mont-de-Marsan. Démontrons une vraie identité collective. On fera le point après.

Qu’est-ce qu’il manque à votre équipe, selon vous ?

On ne se comporte pas comme une équipe de Pro D2. Je ne veux pas tomber dans les stéréotypes, mais dans ce championnat, l’ingrédient combat est primordial. Or je trouve que collectivement, nous manquons de combativité. Après, psychologiquement, nous sommes fragiles et du coup très fébrile dès qu’un grain de sable vient se mettre dans notre jeu. Or, c’est paradoxal, mais pour le moment le groupe vit bien. Il y a eu cet été un gros travail effectué sur la cohésion, sur la mise en place de notre jeu. Ce groupe est talentueux, mais il doit en apporter les preuves très vite.

Honnêtement, en cas de victoire vendredi soir prochain, Sonnes et ses adjoints sauveront-ils leur tête ?

Il n’y a pas d’ultimatum de ma part. Mais je pense qu’il nous manque juste un déclic pour lancer véritablement notre saison. Nous avons bien travaillé à l’intersaison. Physiquement nous sommes bien. Mont-de-Marsan peut, doit être un tournant.

Contenus sponsorisés