Icon Sport

Kolingar, Chauvac, Boniface… Qui sera le grand pilier gauche de demain ?

Kolingar, Chauvac, Boniface… Qui sera le grand pilier gauche de demain ?
Par Rugbyrama

Le 01/05/2020 à 09:00Mis à jour Le 01/05/2020 à 09:43

En cette période de confinement et d’arrêt des compétitions rugbystiques en France, Rugbyrama vous propose de découvrir les jeunes joueurs susceptibles de faire le bonheur du XV de France de demain. Les critères de sélection sont simples : moins de 50 matchs en pro, jamais appelé en équipe de France A et 22 ans ou moins (né en 1998 ou après). Aujourd’hui, focus sur les piliers gauches.

Hassane Kolingar (22 ans, Racing 92)

Pur francilien, Kolingar est arrivé sur le tard dans le monde du rugby. À 15 ans et après une seule année à pratiquer ce sport, il intègre le centre de formation du Racing 92. Si jusqu’en 2018, il n’arrive pas à grapiller la moindre minute chez les pros, sa puissance innée ainsi que sa bonne tenue en mêlée lui permettent de participer en 2017 et 2018 à deux Coupes du monde avec les U20 français, et bien que stoppé par une blessure, il joue 3 matchs lors de l’épopée victorieuse en France. Véritable déclencheur de sa carrière.

Prêté à Vannes pour finir la saison 2018-2019, le jeune Kolingar s’aguerrit au point de se faire une place de choix à retour chez les Ciel et Blanc. S'il n'est pas titularisé, il participe à l’ensemble des rencontres de Champions Cup du Racing cette saison. Lancé à toute berzingue vers les phases finales du championnat, l’arrêt du Top 14 marque une coupure dans sa progression. En espérant pour lui et son club qu’il démarre la saison prochaine comme il a fini la précédente.

Demba Bamba et Hassane Kolingar (France U20)  champions du monde

Demba Bamba et Hassane Kolingar (France U20) champions du mondeIcon Sport

Simon-Pierre Chauvac (22 ans, Brive)

À Brive depuis 2011, cet originaire de Dordogne a gravi les échelons au fil des années pour être aujourd’hui un titulaire en puissance chez les Coujoux. Régulièrement appelé en équipe de France jeune, où il a connu toutes les catégories, ces rassemblements lui ont permis de gagner en maturité à vitesse grand V. S’il n’a pas eu le bonheur d’être sacré mondialement en 2018, cette déception n'a altéré en rien sa progression constante. Puisque l’année 2019 fut celle de l’éclosion pour le jeune Chauvac.

Régulièrement titulaire au début de l’année 2019 en Pro D2, il se contente d’une place d’impact player pour la fin de saison avec en point d’orgue le barrage d'accession victorieux contre Grenoble. Mais cette saison, il est, tout simplement, le pilier le plus souvent titularisé de l’effectif en Top 14. Le club a eu le nez creux de prolonger sa pépite, l’an passé, jusqu’en 2022.

Simon-Pierre Chauvac (Brive)

Simon-Pierre Chauvac (Brive)Icon Sport

Ugo Boniface (21 ans, Bayonne)

Les Boniface et le rugby, c’est avant tout une histoire de famille. Il est le troisième de la lignée à entamer une carrière de pilier. Et quelle ascension jusqu’à présent ! Formé à l’école de rugby de Casteljaloux, il rejoint Agen en 2011 pour poursuivre sa formation. Titré à tout juste 15 ans, en 2014, avec le club lot-et-garonnais par le biais du championnat de France cadet, il est l’objet de nombreuses convoitises, mais choisit Bayonne en 2015, rejoignant le directeur du centre de formation à l'époque, Thomas Darracq. Un homme qui l’a grandement conseillé dans cette décision.

Dès la saison 2017/2018, il fait ses débuts en pro, avec un titre mondial chez les U20 pour récompenser sa belle saison. Surfant sur cette vague de réussite depuis deux ans, il est devenu un membre à part entière de l’effectif bayonnais. D’abord en prenant part activement à la remontée du club en Top 14, puis en confirmant cette saison au sein de l’élite française, là où bon nombre de jeunes se sont cassés les dents. Lié aux Bleu et Blanc jusqu’en 2022, de beaux jours sont encore à venir pour lui au stade Jean Dauger.

Ugo Boniface (Bayonne) contre Agen

Ugo Boniface (Bayonne) contre AgenIcon Sport

Wayan De Benedittis (21 ans, Castres)

Lui n’a pas eu la chance de côtoyer les sélections de jeunes avec l’équipe de France, mais la saison qu'il réalisait avec Castres avant l'interruption du championnat est d’autant plus remarquable. À seulement 20 ans, le joueur présente déjà des mensurations impressionnantes pour son âge (1m 85, 107 kg). S’il était convenable de se poser des questions quant à son acclimatation au CO, lui qui n’avait connu que Grenoble de 2006 à 2019, l’Isérois commence peu à peu à s’intégrer pleinement au groupe professionnel.

Utilisé en championnat pour faire souffler les titulaires au poste, comme Antoine Tichit en début de saison, il a profité de la Challenge Cup pour s’administrer un temps de jeu conséquent. Faisant doucement, mais sûrement son trou chez le club Champion de France 2018, il a même prolongé jusqu’en 2022. Une preuve de plus qu’il souhaite s’inscrire dans la durée du côté de Pierre-Fabre.

Wayan De Benedittis (Castres) face au Racing 92

Wayan De Benedittis (Castres) face au Racing 92Icon Sport

Giorgi Beria (20 ans, Clermont)

Le joueur présentant le moins d’expérience en pro, mais le seul de cette sélection pouvant se targuer d’être double Champion du monde avec les Bleuets, en 2018 et 2019. Remplaçant au pied levé Hassane Kolingar en 2018, le natif de Géorgie participe pleinement à la belle aventure des Bleuets en 2019. Polyvalent et capable de servir autant à gauche qu’à droite de la mêlée, ses débuts avec l’ASM sont prometteurs, bien qu’il soit freiné par la féroce concurrence à son poste (Étienne Falgoux et Loni Uhila notamment).

Mais sa force en mêlée, bien connu des Géorgiens et ses qualités de déplacement pourraient rapidement lui permettre de monter en grade au sein de l’effectif clermontois, surtout que le Tongien Uhila ne sera pas conservé par le club auvergnat.

Giorgi Beria (France U20) face à l'Écosse

Giorgi Beria (France U20) face à l'ÉcosseIcon Sport

Selon vous, quel pilier gauche va réaliser la plus grande carrière ?

Sondage
11457 vote(s)
Hassane Kolingar
Simon-Pierre Chauvac
Ugo Boniface
Wayan De Benedittis
Giorgi Beria

Par Thibaud Gouazé

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés