Icon Sport

Rugby à sept - Finalement, les Françaises iront bien aux JO de Rio en 2016

Finalement, les Françaises iront bien aux JO de Rio en 2016

Le 21/06/2015 à 17:37Mis à jour Le 21/06/2015 à 17:42

RUGBY A 7 - Après avoir manqué de peu la qualification directe il y a quelques semaines, les Françaises du Sevens ont validé ce dimanche leur billet pour les JO de Rio en remportant le tournoi de Malemort devant l'Espagne (20-0).

Les Bleues verront Rio en 2016! Grâce à leur sacre au tournoi de Malemort (Corrèze) contre les Espagnoles (20-0), les Françaises du Sevens ont décroché leur billet pour participer aux Jeux Olympiques. Une issue positive après une longue attente et plusieurs semaines de stress.

De l'effondrement à Londres et Amsterdam...

Il faut dire que les filles de David Courteix ne s'étaient pas forcément facilité la tâche lors de la phase qualificative. Bien parties pour se qualifier directement aux JO via le circuit mondial, les partenaires de Marjorie Mayans se sont effondrées au plus mauvais moment, à savoir les tournois de Londres (6e) et d'Amsterdam (6e). Longtemps dans les quatre premières mondiales et donc virtuellement qualifiées, elle ont finalement été doublées par l'Angleterre et les Etats-Unis dans le "money time".

Il a donc fallu digérer cet échec et aller batailler sur les terrains européens pour s'offrir enfin ce fameux ticket tant convoité. La semaine passée, à Kazan (Russie), leur parcours sans-faute a été stoppé en finale par des Russes un ton au dessus sur le plan physique (19-15).

Camille Grassineau et Caroline Ladagnous lors de la finale contre la Russie à Kazan - 14 juin 2015

Camille Grassineau et Caroline Ladagnous lors de la finale contre la Russie à Kazan - 14 juin 2015Icon Sport

... à la délivrance en Corrèze

Les Tricolores ont eu une semaine pour recharger les batteries et faire mieux à domicile lors du tournoi de Malemort (Corrèze). Sorties deuxièmes de leur groupe après un revers surprenant contre les Hollandaises (10-20), les Bleues se sont retrouvées dans la partie de tableau des Russes, concurrentes directes en vue de Rio. Pas forcément une mauvaise nouvelle selon David Courteix : "Frustré de cette dernière défaite mais, indirectement, elle nous permet de retrouver la Russie avant la finale. Nous étions venus à Malemort pour cela, les JO passent par cet affrontement. Cette défaite pourrait finalement s'avérer très positive...".

Effectivement, elle a été bénéfique à ses joueuses qui ont déroulé en quart contre l'Irlande (34-0) et pris leur revanche sur les Russes en demie (19-10). Et la finale contre les Espagnoles n'a été qu'une simple formalité (20-0). Sur la première attaque, c'est Caroline Ladagnous qui a montré la voie, suivie par Fanny Horta, Camille Grassineau et Rose Thomas. Heureusement, car les Russes, larges vainqueurs de l'Angleterre dans la petite finale (32-7), auraient pu profiter d'un faux-pas tricolore pour filer à Rio. Vainqueurs faciles des deux premières manches des Championnats d'Europe, les Français devraient, à moins d'un énorme coup de tonnerre, les accompagner au Brésil. Réponse à Exeter (11-12 juillet).

Contenus sponsorisés