Icon Sport

Les Bleues dominent l'Italie sans difficulté mais sans éclat en match de préparation

Les Bleues dominent l'Italie sans difficulté mais sans éclat en match de préparation

Le 03/09/2022 à 20:38Mis à jour Le 03/09/2022 à 20:53

XV DE FRANCE FÉMININ - À un peu plus d'un mois de la coupe du Monde qui se déroulera en Nouvelle-Zélande, les Bleues sont venus à bout d'Italiennes investies mais trop peu dangereuses (21-0). Sansus, Ferer et Deshayes ont marqué chacune un essai avant la pause, le score n'a pas bougé ensuite.

C'était le premier test grandeur nature pour les Bleues après leur préparation cet été. Face à elles, une Italie qui sera également à la coupe du Monde (8 oct - 12 nov) et dont on attendait une opposition de haut calibre. La France démarre la rencontre avec l'intention de marquer leurs adversaires rapidement. Pour ce faire, le jeu devant est privilégié et les phases de combat sont nombreuses. Très rapidement, dès la cinquième minute, une touche bien captée donne l'indication des ambitions tricolores. S'en suit un maul idéalement conduit qui amènera les Bleues tout proche de la ligne. Après deux assauts au ras des rucks, le ballon d'arrête juste au pied de la ligne. La maline Laure Sansus s'en saisit et n'a plus qu'à le poser sur la ligne qui se trouve à ses pieds. L'Italie réagit vite avec un essai bien senti mais qui sera refuser pour un hors-jeu.

Les couloirs bien fermés

Et comme pour assomer les ambitions de la Squadra Azzura, Ferer y va de son essai également. Encore une fois tout en puissance, la deuxième ligne, auteure d'un match de qualité, permet à la France de doubler la mise. L'italie ne se cache pas et appuie son intention de montrer des choses mais l'imprécision repétée ainsi que la pression imposée par les Françaises les empêche de vraiment lancé leur jeu. Et dans cette première période, la troisième lame viendra d'Annaëlle Deshayes à la 22ème minute, nouvelle démonstration de force de la part des protégés de l'entraîneure des avants Gaëlle Mignot. La deuxième période a connu un sort différent avec un rythme beaucoup plus haché par les erreurs de main et les fautes de part et d'autres. Marine Ménager a montré de belles intentions sur son aile, tout comme la jeune Llorens qui cherchaient toutes deux des solutions sur les extérieurs mais l'Italie avait bien fermé les couloirs. La joueuse du match Laure Sansus ciblait d'ailleurs après coup ce manque de réussite sur les côtés. "Il va falloir qu'en bout de ligne on arrive à rerentrer sur le terrain, qu'on soit plus tranchant, il faudra aussi régler la touche, c'est des choses qui ne sont pas dures à corriger."

Il faudra régler tous ces petits détails avant la revanche contre ces mêmes Italiennes, ce sera vendredi prochain de l'autre côté des Alpes. Un ultime test qui les attend avant de partir le 22 septembre vers le pays à la fougère pour disputer une coupe du Monde dont elles et le public français attendent beaucoup.

Contenus sponsorisés