Icon Sport

Fédérale 1 - Dax : le changement dans la continuité

Dax : le changement dans la continuité
Par Rugbyrama

Le 09/07/2018 à 18:55Mis à jour Le 09/07/2018 à 18:58

Après 114 ans dans l’élite du rugby français, la vieille dame dacquoise va connaitre sa première saison dans le monde amateur.

Depuis le dernier match de championnat de ProD2 en avril dernier, l’actualité de l’US Dax a uniquement été alimentée par les annonces de départs. Entre arrêts et mutations, pas moins de 25 joueurs de l’effectif précédant quittent le club. Le départ du Président Celhay et l’interrogation autour du futur staff créer légitimement dans la ville un vent d’interrogations et de doutes. Ce grand club allait-il réussir l’atterrissage après la chute ? Comme il est bon de l’entendre, les dirigeants rétorquent que, jusqu’ici tout va bien… Il est resté, pendant quelques semaines, le sempiternel fantasme du péchage "in extremis".

Gilbert Ponteins (Dax)

Gilbert Ponteins (Dax)Icon Sport

Mais la chute ne sera pas stoppée en cours de route et la présence en fédérale est bel et bien actée. Après une interminable période de rumeurs, le club annonce d’abord le retour aux affaires de Gilbert Ponteins, président de l’US Dax de 2002 à 2013. Il en suit la nomination de Benoit August comme conseiller spécial du futur président. L’ancien biarrot, formé à Dax, a justement pour mission de préparer cet atterrissage. Que ce soit sur le plan sportif ou structurel, le club va devoir trouver une feuille de route adaptée à la Fédérale et aux nouveau moyens du club, revus à la baisse. Rendez-vous est pris le mercredi 4 juillet pour faire un point officiel à la presse.

Dans une assemblée clairsemée, le président Ponteins expose le travail effectué, dans l’ombre, depuis plusieurs semaines. Tout le monde attend de voir quel sera le visage de la nouvelle organisation. Comme il est coutume dans le club, les solutions ont toujours un air de famille… Les premières annonces du président sont structurelles : "Dans le vent des critiques, nous avons réunis les partenaires pour leur demander de maintenir leur engagement. Cela doit nous permettre de construire un budget entre 1,2 et 1,5 millions d’euros et de déployer un projet viable. Nous maintenons la SASP (société anonyme sportive professionnelle, NDLR) afin de conserver notre centre de formation. Avec l’appui de Benoit, nous avons priorisé les choses."

" Je ne vous cache pas que le chantier est énorme…"

Gilbert Ponteins introduit ainsi le nouveau rôle de l’ancien entraineur du voisin Tyrossais. Ce dernier poursuit : "Je ne vous cache pas que le chantier est énorme. Avec mon expérience de deux ans en Fédérale 1 à Tyrosse, je pense connaitre les impondérables pour y performer. Le maintien du centre de formation doit représenter le cœur du futur projet. Dans la continuité du travail effectué par Jérôme Daret, la formation doit représenter le premier réservoir des futurs effectifs. Ensuite nous avons pris contact avec l’ensemble des joueurs encore au club pur connaitre leur position." Côté staff, Raphaël Saint André partant, un accord a été trouvé pour libérer Patrick Furet, encore sous contrat pour deux ans. Fidèle à sa culture, le club opte pour un duo d’entraineur estampillé "dacquois".

C’est Frédéric Tauzin, passé par Dax de 1996 à 1999 et entraineur d’Anglet (Fed1) qui prend le poste d’entraineur en chef. Benoit August indique que "Frédéric a connu comme entraineur les pros, la conduite d’un centre de formation et de bons résultats en fédérale 1 avec Anglet". Celui qui semble être l’homme de la situation sera accompagné par Emmanuel Maignien. Joueur à l’US Dax de 2011 à 2015 et en charge de la formation des premières lignes depuis 2016, dirigera le jeu d’avants et la conquête. Du côté des joueurs, si les retours de Florent Argel (Tyrosse) et Régis Rameau (Stade Montois) sont actés, il reste à officialiser des prolongations (Faitotoa, Kuparadze, Pilioko, Tuilagi, Chiapessoni, Berchesi, Alcalde, Dechavanne, Delai, Prat …) et des contacts bien avancés (Heguy (grenoble), Hollet (USAP)…).

Le staff espère boucler rapidement un effectif qui devrait être compétitif pour une reprise autour du 10 juillet. La composition de poule 1 éloignera Dax des derbys annoncés (et espérés) mais sollicitera les organismes au cours de longs déplacements dominicaux (Nantes, Rennes, Rouen, Surrenes…) C’est donc avec une ambition prudente, presque confidentielle, que l’US Dax attaque cette saison de purgatoire. Il reste à espérer qu’après la chute, l’atterrissage sera à la hauteur des espérances de la presque nouvelle organisation du vieux club landais…

Par Laurent Travini

Contenus sponsorisés
0
0