Midi Olympique

Fédérale 1 - Bourg-en-Bresse nouveau visage de Pro D2

Bourg-en-Bresse nouveau visage de Pro D2
Par Rugbyrama

Le 27/05/2018 à 14:11Mis à jour Le 27/05/2018 à 15:39

Le plus dur était déjà fait pour Bourg-en-Bresse qui avait remporté le match aller sur les terres des Rouennais. Pour le deuxième acte des barrages d’accession en Pro D2, les Burgiens n’ont, comme toujours, laissé que peu de chance à leurs visiteurs. Ils retrouvent donc le niveau professionnel, et pourront se mesurer aux grands pontes du rugby.

La rage de vaincre

Dans le sillage d’Aix-en-Provence, Bourg-en-Bresse s’est hissé jusqu’en Pro D2 après avoir maitrisé de bout en bout la rencontre. Dominateurs en défense, Julien Gros et ses coéquipiers ont fait preuve d’un sang-froid et d’un pragmatisme saisissant. Malgré l’ouverture du score à la 3e minute de Jack Henry, les Normands concèdent trop de fautes et de pénalités, une indiscipline qui permet aux locaux de prendre le large. La réaction rouennaise en seconde mi-temps intervient trop tard, et ne fait pas douter les hommes de Bourg-en-Bresse. Victorieux par 23 à 17 grâce au doublé transformé du demi d’ouverture, du drop de Titouan Guilon et du pied en or de Grégory Maiquez, ils demeurent invaincus à domicile depuis maintenant 2 ans et demi. Rien ne semblait pouvoir arrêter cette équipe de Bourg-en-Bresse, assoiffée de victoire, et poussée par un désir de revanche. Car l’adoubement du haut niveau, le club l’attend depuis longtemps, de quoi exulter le peuple bressan qui salut aujourd’hui la détermination d’une équipe tant de fois privée de l’état de grâce.

Bourg-en-Bresse - Rouen

Bourg-en-Bresse - RouenMidi Olympique

USB mal-aimé de la Pro D2

Lorsqu’en 2008, Jean Anturville parvient à hisser son équipe en Pro D2, les problèmes financiers l’obligent à replonger en Fédérale 1. Bourg-en-Bresse déchante. Pendant 4 années le club purge sa peine, tente de relever la tête et d’oublier cet épisode amer. Il y parviendra en 2013. Après avoir battu Bourgoin en finale 15 à 13, les Burgiens sont champions de France et remportent les deux matchs des barrages d’accession face à Lille. Une véritable année salvatrice pour les violets qui espèrent démarrer un nouveau cycle. Mais il n’en sera rien. Le club de l’Ain redescend en Fédérale 1 un an après avoir été promu. Mais malgré le désamour du monde professionnel du rugby, l’équipe persiste. Et après une défaite aux portes de la Pro D2 face à Soyaux-Angoulême en 2016 et deux années de reconstruction, elle parvient à s’extirper de la Fédérale 1 aux dépens de Rouen. Ses joueurs devront affronter les ogres déchus de l’élite du rugby français, Oyonnax et Brive, et tenter une fois de plus de se maintenir. Ne reste plus pour Bourg-en-Bresse qu’à écrire une nouvelle page de son histoire tumultueuse avec le haut niveau.

Contenus sponsorisés
0
0