• Champions cup - Antoine Dupont (Toulouse=)
    Champions cup - Antoine Dupont (Toulouse=)
  • Champions Cup - Matthis Lebel a aplati le premier essai de Toulouse face au Munster.
    Champions Cup - Matthis Lebel a aplati le premier essai de Toulouse face au Munster.
  • Top 14 - Jack Willis (Toulouse) face à Perpignan (Midi Olympique/Patrick Derewiany)
    Top 14 - Jack Willis (Toulouse) face à Perpignan (Midi Olympique/Patrick Derewiany)

Dupont : "Sale, c’est un gros morceau qui nous attend à Ernest-Wallon"

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

CHAMPIONS CUP - Le demi de mêlée toulousain Antoine Dupont, était ce vendredi 16 décembre en conférence de presse avant la réception des Sale Sharks en Champions Cup. Le numéro neuf international est revenu sur la victoire en Irlande des Rouge et Noir. Il a également évoqué le match face au club anglais dimanche et sur l’intégration de son nouveau coéquipier Jack Willis.

Antoine, après cette victoire au Munster, vous êtes bien lancés dans cette Champions Cup. Il faut maintenant confirmer dimanche à domicile ?

Oui, cette victoire à Thomond Park nous a bien lancés dans cette champions Cup. On a pris des points importants à l’extérieur et c’était l’objectif de l’équipe. Maintenant on connaît également très bien cette compétition, et après une journée rien n’est acquis. Donc dimanche contre Sale il faudra confirmer ce succès, sinon les compteurs seront remis à zéro.

En ayant gagné en Irlande, on s’imagine déjà le plus haut possible dans cette poule de douze ?

Non, aujourd’hui on ne fait pas de calcul. Mais on sait très bien comment cela fonctionne pour les tirages à venir. Si on a le maximum de points, on augmentera nos chances de pouvoir recevoir des possibles phases finales. C’était important de gagner à l’extérieur, cela l'est encore plus à domicile.

Champions Cup - Matthis Lebel a aplati le premier essai de Toulouse face au Munster.
Champions Cup - Matthis Lebel a aplati le premier essai de Toulouse face au Munster.

Que vous inspire cette équipe de Sale ?

Ils sortent d'une très grosse prestation contre l’Ulster. Mais c’est à l’image de leur début de saison en Premiership, c'est une équipe qui réalise de grosses performances. Sale est une équipe qui marque beaucoup de points, et elle domine ses rencontres. Elle est en pleine confiance et jouera cette Champions Cup à fond.

Finalement l’adversaire le plus coriace n’est peut-être pas celui que l’on attendait dans cette poule ?

Ce qui est sûr c’est que cette équipe anglaise, est une équipe dont on entendait peu parler ces dernières saisons. Elle ne jouait pas forcément les premiers rôles, tant en Europe que dans son championnat. Mais cette saison, on a vraiment le sentiment qu’elle a franchi un cap, et ses joueurs l'ont démontré pour leur entrée face à l’Ulster. On est prévenus, et ça sera un gros morceau dimanche sur la pelouse d’Ernest-Wallon.

Antoine quel regard portez-vous sur l’intégration de Jack Willis ?

Tout d’abord sa situation est inédite. Son club de toujours qui traverse ce type d’épreuve, devoir partir en cours de saison, changer de pays, et de culture, ce ne doit pas être évident à vivre. Je pense qu’il est arrivé ici avec beaucoup d’appétit, et d’envie de jouer au rugby ainsi que de s’inscrire dans les projets du club.

Top 14 - Jack Willis (Toulouse) face à Perpignan (Midi Olympique/Patrick Derewiany)
Top 14 - Jack Willis (Toulouse) face à Perpignan (Midi Olympique/Patrick Derewiany)

C’est un joueur qui pèse déjà beaucoup dans le groupe ?

Jack a montré dès le début qu’il avait un super état d’esprit. Après dans le jeu c’est un joueur qui s’engage beaucoup, il a une grosse présence physique sur le terrain. Depuis son arrivée il a multiplié les bonnes prestations et il se donne à 100% pour l’équipe donc c’est tant mieux pour nous.

Vous qui avez porté le maillot Bleu. Est-ce que l’on comprend mieux que quiconque ce que peuvent ressentir les Bleus qui vont disputer une finale de Coupe du Monde de football dimanche ?

Alors moi personnellement je n’ai jamais vécu de finale de Coupe du monde, donc je ne peux pas me mettre à leur place (rires). Mais plus sérieusement, je pense qu’on est comme tous les Français, on est de simples supporters. Dès qu’il y a une équipe de France qui est aux portes d’un titre, on peut sentir le pays se resserrer autour de ses joueurs et nous, on en fait partie. J'espère vraiment que l'issue sera heureuse pour nous.

Propos recueillis par Ghyslain Le Roy