Icon Sport

Nakarawa facteur X des Racingmen

Nakarawa facteur X des Racingmen
Par Rugbyrama

Le 12/05/2018 à 12:09

À quelques heures de la finale, revue d’effectifs des hommes forts chez les Franciliens. Après Yannick Nyanga, Dan Carter ou encore Teddy Thomas, place maintenant à Leone Nakarawa, l’homme à tout faire chez les "ciel et blanc".

Arrivé en 2016 du côté de Paris, Leone Nakarawa arrive au terme de sa deuxième saison au Racing 92. Deux saisons qui l’ont vu prendre une autre dimension. Capable de jouer en deuxième ou en troisième ligne, le Fidjien est sûrement l’un des meilleurs joueurs de l’année du côté des Hauts-de-Seine. Avec 640 minutes disputées, le joueur de 30 ans est le seul parmi les deux effectifs à avoir joué l’intégralité des matchs de Champions Cup cette année. Un statut qu’il faudra encore confirmer cette après-midi face aux Irlandais, si les joueurs de Laurent Labit veulent créer l’exploit du côté de Bilbao. Omniprésent en attaque, solide en défense, mais aussi précieux en conquête, l’ancien joueur de Glasgow, possède plusieurs cordes à son arc pour faire plier les joueurs du Leinster.

Laurent Labit (Racing 92)

Laurent Labit (Racing 92)Icon Sport

Le roi du offload

Parmi toutes ces qualités, Leone Nakarawa excelle dans un domaine, celui de la passe après contact. Passé par le Seven, le Racingman est un poison pour toutes les défenses. Du haut de son mètre 98, le deuxième ligne arrive quasiment systématiquement à se sortir du plaquage de ses adversaires. Avec ses bras tentaculaires, il transmet souvent le ballon après contact pour créer du déséquilibre et des espaces dans la défense adverse. Avec 20 offloads, il est sans conteste le meilleur joueur de la compétition dans ce domaine. Ses 22 défenseurs battus, tout comme son compère Teddy Thomas, en 8 matchs font de lui un des joueurs qui bat le plus de défenseurs en Champions Cup.

Teddy Thomas (Racing 92)

Teddy Thomas (Racing 92)Icon Sport

Lors de son passage à 7, durant lequel il a glané un titre de champion olympique à Rio, le Fidjien a aussi gagné une endurance et une vitesse qui lui permettent de porter un grand nombre de ballons dans un match. Ce sont en moyenne 14 courses que l’international effectue par match. Le deuxième plus actif de la coupe d’Europe dans cet exercice.

Face au Leinster et son armada irlandaise pleine d’expérience, le Racing aura besoin de ses hommes forts s’il veut réaliser l’exploit. Leone Nakarawa fait partie de ses joueurs pouvant faire basculer une rencontre en un seul geste, il faudra donc s’attendre à la retrouver aux 4 coins du terrain.

Par Clément Gay.

Contenus sponsorisés
0
0