Icon Sport

Carbonel : "Essayer de montrer qu'on a le niveau"

Carbonel : "Essayer de montrer qu'on a le niveau"
Par AFP

Le 02/12/2020 à 08:50Mis à jour Le 02/12/2020 à 09:16

AUTUMN NATIONS CUP - Après avoir vécu sa première sélection en Bleu lors de la victoire devant l'Italie (36-5), Louis Carbonel en redemande. Face à l'Angleterre, dimanche, le jeune ouvreur estime que les Bleus devront se montrer à la hauteur de l'évènement.

Quel regard portez-vous sur votre première sélection en Bleu ?

C'était vraiment un grand plaisir et de la fierté d'intégrer la grande famille du XV de France. Le niveau international, c'est autre chose que le Top 14, c'est plus physique, ça va plus vite, c'est plus stratégique... Il faut essayer de s'intégrer le plus vite possible. Je m'attendais un peu à ça parce que j'ai vécu les stages avec l'équipe de France depuis le début de l'année mais j'avais hâte de le vivre en vrai.

Est-ce que vous lisez ce qui se dit sur ce match ? La presse anglaise parle de farce...

On se focalise sur nous. On est une jeune équipe, on ne demande qu'à engranger de l'expérience. On prend tout ce qu'il y a à prendre, notamment ceux qui jouent. On va essayer de montrer qu'on a le niveau. On ne fait pas attention à ce qu'il se dit à l'extérieur.

Que vous inspire cette équipe d'Angleterre ?

C'est une équipe avec beaucoup de force physique et beaucoup de tactique dans leur jeu. Ca fait plusieurs années qu'ils jouent ensemble, ils sont aguerris par rapport à nous mais on va essayer de montrer qu'on a des atouts pour les déranger.

" Nous, on a une tactique"

C'est votre première finale en Bleu...

C'est une finale mais on est jeunes, on prend plutôt ça comme un vrai challenge. C'est plutôt le fait de jouer les vice-champions du monde, chez eux, qui nous excite. C'est ça qui nous motive.

Les Anglais jouent beaucoup au pied. Comment allez-vous vous adapter ?

Nous, on a une tactique. On essaie de s'adapter à l'adversaire. Contre l'Italie, il y a eu pas mal de jeu au pied en première période, ce sont des faits de match. On ne peut pas vraiment le prévoir à l'avance. On va rester concentrés sur notre plan de jeu et ce que les coaches nous ont demandé de faire. Il va falloir tenir le plus longtemps possible. Le match contre l'Italie nous a aidé. Ca monte crescendo et on fait une belle partie, tactiquement et défensivement. Je pense que, contre les Anglais, ça sera beaucoup fort. C'est une belle étape pour cette jeune équipe.

Le staff a-t-il essayé de minimiser la pression autour de ce match ?

Il nous ont dit de rester concentrés sur notre rugby, d'essayer de montrer nos qualités. Si on est là, c'est qu'on a des qualités donc il faut jouer sur nos points forts et après, on verra bien...

Vous êtes un groupe d'anciens champions du monde des moins de 20 ans. Cela vous aide-t-il pour l'intégration ?

On se retrouve pas mal de fois, dans les chambres, pour jouer aux cartes ou discuter... On a pas mal de souvenirs en commun et ça nous rend service.

Contenus sponsorisés