Icon Sport

L’Angleterre, véritable bête noire des Bleues

L’Angleterre, véritable bête noire des Bleues
Par Rugbyrama

Le 27/04/2022 à 14:46Mis à jour Le 27/04/2022 à 16:30

TOURNOI DES SIX NATIONS FÉMININ - Avec neuf matchs sans victoires face aux Anglaises, les Françaises auront la lourde tâche de renverser leur ennemi, ce samedi, à 15 heures, dans une rencontre aux allures de finale. L’enjeu est simple, si les Bleues l'emportent à Bayonne, elles décrocheront un septième Tournoi et un sixième Grand Chelem.

1512 jours. Ce samedi au coup d’envoi, cela fera exactement 1512 jours que les Bleues n’auront pas battu les Anglaises. Huit défaites et un nul sont passés depuis leur dernière victoire en 2018, à Grenoble. Cette année-là, grâce à ce succès clé, les Tricolores avaient décroché leur dernier Grand Chelem de leur histoire. L’an passé, les deux équipes s’étaient retrouvées dans la même situation. Lors de la "finale" du tournoi 2021, les Red Roses avaient gagné contre le court du jeu face à des Françaises manquant de réalisme.

Mais que manque-t-il aux féminines pourtant auréolées de six Tournoi et de 5 Grand Chelem dans leur histoire ?

Du réalisme, un peu plus de mental, mais il faut surtout souligné la robustesse de leur adversaire pour expliquer cette série. La victoire est souvent proche, mais il manque toujours ce petit quelque chose, à l’image de l’ASM Clermont en finale. Depuis 2018, les Bleues ont perdu 3 fois de moins de 5 points, 6 fois de moins de 10 points et ont arraché un nul. Preuve que les intentions, la motivation et le combat sont là même si cela ne se voit pas au bilan comptable.

Face à elles, les Anglaises sont des mortes de faim, proposant tant un défi physique que mental. Leur jeu est peut-être simple, basé sur une grosse défense, mais diablement efficace. Sur ces neuf derniers matchs, les Red Roses ont inscrit un total de 183 points, c’est 25% de plus que les Tricolores. À ce sujet, Laure Sansus, la demi de mêlée des Bleues déclarait à RMC Sport : “Il faudra que l’on soit stratégiquement au point parce qu'elles, physiquement, c’est un rouleau compresseur, elles jouent le même jeu depuis des années et elles le maîtrisent à la perfection. Il va falloir qu’on soit plus malignes sur certains secteurs face à elles.”

Tournoi des Six Nations Féminins - Caroline Drouin (France)

Tournoi des Six Nations Féminins - Caroline Drouin (France)Icon Sport

Un climat de confiance…

Contrairement à l’an dernier, les Françaises n’auront pas ou peu de pression. Au mieux, elles gagnent et remportent le Tournoi. Au pire, elles égalent leur performance, même s’il y aura forcément un peu de regrets et d'amertume. C’est donc libérées et pleines de confiance qu’elles joueront samedi, à Bayonne, dans un stade Jean Dauger à guichet fermé. Car disputer une finale chez soi, ça a de l’importance, même beaucoup selon celle qui évolue en club au Stade-Toulousain : “On sait que c’est un public qui va être derrière nous. Forcément que ça compte. C’est ce qu’on aime, ce qu’on veut. On a longtemps joué dans des stades vides. Là d’aller à Bayonne dans un stade plein, pour jouer une finale contre les Anglaises il n’y a pas mieux.”

…mais tout n’est pas rose

Toutefois, les copies ne sont pas toutes parfaites depuis le début de la compétition. Même si le jeu est séduisant, la défense solide (seulement 24 points encaissés) et l’attaque fracassante (140 points marqués), les Bleues sont parfois sur courant alternatif. Contre l’Ecosse et le pays de Galles, elles ont buté en seconde période. Sur ces deux matchs, passé la mi-temps, elles n’ont aplati qu’un seul essai entre la 40e et la 80e, c’était contre les Galloises.

Outre cela, face à elle, les joueuses de Simon Middleton sont un véritable rouleau compresseur : 258 points en quatre rencontres, pour seulement 5 points encaissés. Ce qui donne une moyenne de points par matchs de 64,5 points, juste énorme ! La tâche sera ardu, la victoire pourrait être magnifique, la défaite peut-être simplement logique…

Par Kelman Marti

Tournoi des Six Nations Féminins - L'Angleterre s'adjuge la finale

Tournoi des Six Nations Féminins - L'Angleterre s'adjuge la finaleIcon Sport

Contenus sponsorisés