Icon Sport

Trémoulière : "On gagne mais on est très loin du jeu mis en place cet automne"

Trémoulière : "On gagne mais on est très loin du jeu mis en place cet automne"
Par AFP

Le 21/04/2022 à 16:35Mis à jour

6 NATIONS FEMININ - La demi d'ouverture des Bleues Jessy Trémoulière, consciente que le jeu du XV de France est loin d'être satisfaisant depuis le début du Tournoi des 6 Nations, compte sur une victoire franche vendredi au pays de Galles pour adresser "un message fort" aux Anglaises, avant la "finale" du 30 avril.

Avec trois victoires bonifiées en trois matches, on pourrait penser que le groupe est satisfait. Or, on voit bien que ce n'est pas le cas, à quoi cela est-il dû ?

On ressort de ces trois matches avec de la frustration, oui. Contre l'Écosse, par exemple, la première période a été très bien, on arrive dans le vestiaire à 28-3, on se dit "bon, la deuxième, on fait pareil, on s'amuse autant". Et en fait, pas du tout. On gagne 28-8, avec le bonus, mais... Et c'était pareil contre l'Irlande et l'Italie. On gagne mais on sait que tout n'a pas été réussi et qu'on est très loin du jeu mis en place à la tournée d'automne. Les années précédentes, c'est vrai, on explosait de joie, alors que là, il n'y a pas cette petite étincelle, cette petite émotion.

En avez-vous tiré les conséquences toutes ensemble ?

Après l'Écosse, il y a eu beaucoup de réunions et d'échanges entre nous. C'est aussi ça qui fait avancer le groupe. On a senti une prise de conscience chez tout le monde, on s'est dit que ce n'était plus possible qu'il y en ait quelques unes au sommet et d'autres qui se laissaient un peu porter. On s'est enfin parlé, on a discuté et on a remis la marche avant. On a retrouvé le chemin qu'on avait laissé en route il y a quelques mois. Il faut désormais se créer de bons souvenirs, jouer, se faire plaisir, car ce qu'on a montré jusqu'à présent, ce n'est pas nous et on peut largement faire mieux.

Justement, vous avez l'occasion de vous racheter face au pays de Galles...

Oui, mais c'est une équipe très costaud, elles sont rapides, leur densité physique est conséquente. Elles se disent qu'il y a quelque chose à faire contre nous, elles connaissent nos failles. Il va falloir agir dès les premières minutes et se battre. Pour marquer le coup et adresser un message fort, que les Anglaises se disent : "Ah oui, les Françaises ont passé un cap, ça va pas être facile".

Contenus sponsorisés