Top 14 - Toulouse se fait très peur mais s'impose au finish contre Pau

Publié le Mis à jour
Partager :

Toulouse était mené jusqu'à la 77ème minute mais les Rouge et Noir se sont finalement imposés face à Pau grâce à un essai de Matthis Lebel (31-29). Théo Attissogbe s'est notamment offert un doublé alors que Romain Ntamack faisait son retour sur les terrains.

La Section paloise n’est pas passé loin de réaliser l’énorme coup de la 20e journée samedi soir. Sur la pelouse du Stade toulousain, les Béarnais menaient (26-29) à deux minutes de la fin de la rencontre. En face, Toulouse est allé chercher une dernière attaque à plus de 20 temps de jeu pour réussir à décaler Matthis Lebel sur l’aile gauche et boucler l’essai de la victoire (31-29). A la fin, c’est Toulouse qui gagne encore !

Le doublé pour Théo Attissogbe

D’emblée, les Béarnais montrent leurs qualités offensives. Avec un joli essai en première main d'Emilien Gailleton après un lancement de jeu après touche et des relais de Nathan Decron et Axel Desperes (0-7, 3e). Mais la réplique est virulente, les Toulousains sonnent le réveil et la révolte. Ils signent un 19-0, ponctué d'essais de Santiago Chocobares (12e), de Peato Mauvaka après une avancée sur maul (18e) puis de Jack Willis profitant d'une fixation par la mêlée toulousaine (22e). Décidés à croquer dans chaque miette de jeu de cette partie, les Béarnais s'offrent ensuite un nouvel essai avant la pause, via Théo Attissogbe (35e) et se rapprochent même de leurs adversaires sur une ultime pénalité de Thibault Daubagna (40e+2). Voilà un score serré (19-15) à l'issue du premier acte.

Les Toulousains semblent plutôt dominateurs devant mais n’enfoncent pas le clou dans ce secteur. Et sur l'une de leurs offensives, ils se font contrer par un Théo Attissogbe très inspiré. Auteur d’une interception sur une passe entre Pierre-Louis Barassi et Santiago Chocobares, l'arrière n'est pas revu (43e). Si Emmanuel Meafou réplique en force pour Toulouse (52e), les Béarnais mettent à nouveau la pression et interceptent encore une passe des Haut-Garonnais. Cette fois-ci, c’est Lucas Tauzin qui se fait punir dans ses 22 mètres suite à une tentative de relance de Paul Costes bien contrée par les visiteurs. Au bout de cette situation, Elliot Roudil pointe un nouvel essai et remet Pau devant au tableau d’affichage (26-29, 67e).

De l’intensité et du suspense

Dans ce drôle de chassé-croisé, Toulouse parvient à garder ses nerfs sur la fin de partie. Et s’offre une longue séquence collective avant d’envoyer Matthis Lebel à l’essai. Pour la réalisation de la victoire : 31-29. Ce samedi soir où Romain Ntamack faisait son grand retour sur le pré après des mois d’absence pour blessure, le Stade toulousain assure donc l’essentiel et creuse même un peu l’écart sur la troisième place au classement du Top 14. Le dauphin du Stade français conserve aussi ses trois unités de retard sur l’équipe parisienne. En face, la Section paloise est passé tout près de réaliser un énorme coup et doit se contenter du point de bonus défensif, ramenant l’équipe à hauteur de Toulon à la 6e place avant le match des Varois dimanche soir face à Bayonne.

Dans les rangs toulousains, cette rencontre servira sans doute de bonne piqure de rappel avant la Champions Cup et ses matchs couperets. En effet, la semaine prochaine le Stade toulousain basculera sur cette compétition. Avec l’accueil du Racing 92 en huitième de finale. De son côté, la Section paloise défiera le Connacht en huitième de finale de Challenge Cup. Le Top 14 sera de retour le week-end du 20 avril, avec le déplacement de Toulouse à Toulon et la réception de Montpellier pour Pau. Si les matchs sont aussi intenses et disputés, ce sera passionnant à suivre.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (43)
eric.kaeuffling Il y a 18 jours Le 31/03/2024 à 14:05

Pau a un super entraineur et un jeu attrayant, bravo à eux !
Le Stade arrive dans la longue ligne droite, comme chaque année, avec l'ambition d'aller au bout des deux compétitions. Ce n'est pas évident, ils vont essayer de monter progressivement en puissance pour être au top en mai - juin. Ce timing, peu d'équipes sont capables de le répéter chaque année. Parfois La Rochelle, parfois le Racing, parfois Toulon.... mais toujours le Stade !

STEF65 Il y a 18 jours Le 31/03/2024 à 13:23

Je pense que beaucoup de supporters palois auraient signé pour ce bonus avant le coup d'envoi mais après le coup de sifflet final ils peuvent regretter ce dégagement raté qui offre le dernier essai au ST...

CUBITUS Il y a 18 jours Le 31/03/2024 à 12:02

Sur la dernière action qui sonne le glas des palois, les 2 derniers contre du ST sont fait par 2 joueurs hors jeu et non sifflés : il suffit de regarder le replay de cette dernière action... seul l'arbitre ne l'a pas vu ...ni ses potes de touche ;)