6 Nations féminin – Les Bleues se font peur mais viennent à bout des Écossaises

Par Antoine Sabatier
  • Les Bleues ont fini par s’imposer en Écosse.
    Les Bleues ont fini par s’imposer en Écosse. Fotosport / Icon Sport - David Gibson
Publié le Mis à jour
Partager :

Au terme d’une partie fermée les Bleues ont fini par s’imposer en Écosse (5-15). Menées à la pause, les Françaises ont eu du mal à entrer dans leur match mais ont pu compter sur une réalisation de Kelly Arbey pour passer devant.

‌Ce fut dur, poussif, mais le XV de France féminin est bien venu s’imposer en terre écossaise (5-15), ce samedi pour la 2ème journée du Tournoi des 6 Nations. Les Bleues sont invaincues depuis 14 ans face au XV du Chardon, malgré un match où les deux équipes se sont révélées peu inspirées dans le jeu, et assez peu réalistes. Mais c’est une victoire importante avant la suite du Tournoi pour les Bleues.

Les Bleues se font peur mais viennent à bout des Écossaises !

Le résumé de la rencontre : https://t.co/wGmotVLv3m pic.twitter.com/h3TVsSfUrk

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) March 30, 2024

Irréalistes, les Bleues subissent

Dans des conditions de jeu rendues difficiles par le puissant vent d’Edimbourg, les deux équipes ont au début eu peur d’envoyer du jeu, et se sont avant tout appuyées sur le jeu au pied. Surtout les Écossaises, qui débutaient avec le vent dans le dos. Cela ne leur réussissait pas pourtant, comme le montre cette pénalité à 15 mètres manquée par Helen Nelson (17ème), peu après l’ouverture du score de Lina Queyroi (0-3, 13ème). C’était avec du jeu court, d’avants, que les locales faisaient la différence. Après un premier échec face à la solide défense tricolore, il fallait un ballon porté sur une touche conclue par la talonneuse Elis Martin (5-3, 36ème) pour débloquer le compteur.

En face, les Bleues étaient plus joueuses. Romane Ménager partait en solitaire sur une course de 40 mètres avant d’être reprise devant la ligne (9ème). Du jeu au large avait provoqué un en-avant volontaire pour la pénalité de Queyroi. Les trois-quarts faisaient un bon travail sur l’aile avant de renverser le jeu, mais Kondé trébuchait à dix mètres de la ligne (20ème). Le maul tricolore progressait bien mais sans aller au bout, avant la pause (40ème). Malgré plusieurs rentrées dans des zones de marques, il manquait aux Françaises la finition pour s’offrir un match plus simple.

Les Tricolores ont eu peur, mais sortent vainqueures

Après le discours de Gaëlle Mignot à la pause, et un vent désormais dans le dos, les Bleues se montraient plus conquérantes. Sur un lancement de jeu parti d’une touche, elles arrivaient sur la ligne d’en-but. Queyroi tentait une passe au pied vers l’aile, complètement manquée (43ème). Après une longue interruption de jeu pour s’occuper de la talonneuse écossaise remplaçante Molly Wright (52ème), sortie sur civière, elles exploitaient bien une mêlée dans les 40m adverses. En bout d’alignement, Boulard jouait le 2 contre 1 pour envoyer Kelly Arbey à l’essai (5-8, 53ème).

Malgré de grandes difficultés en touche, les Françaises mettaient la main sur le match, face à une Écosse maladroite. Le jeu se déroulait surtout dans la moitié de terrain des locales, avec le temps qui s’écoulait. Queyroi manquait une pénalité lointaine (60ème). Les Bleues tuaient le match après la sirène, en renversant d’abord une mêlée adverse. Les avants comme les arrières partaient à l’attaque, et Émeline Gros était à la conclusion (5-15, 81ème). Victoire poussive, mais importante dans l’optique du Tournoi. Le XV de France est provisoirement leader avec deux victoires, avant d’accueillir l’Italie dans deux semaines à Paris.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
LoupVert Il y a 18 jours Le 30/03/2024 à 21:33

Autant jusqu'à la dernière cdm j'appréciais le jeu des françaises mais maintenant quelle purge !

kiki38 Il y a 18 jours Le 30/03/2024 à 18:53

Je viens de lire les commentaires sur l'Equipe et ce n'est pas triste . Perso j'ai regardé MHR SF sur C+ et ce n'était guère mieux.

zobozebo Il y a 18 jours Le 30/03/2024 à 17:31

Les anglaises peuvent dormir tranquille: grand chelem assuré...