Top 14 - "Je préviens que la fin de saison va être exceptionnellement serrée", assure Sébastien Piqueronies (Pau)

Par Yanis Guillou
  • Top 14 - Sebastien Piqueronies (Pau)
    Top 14 - Sebastien Piqueronies (Pau) Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

Après la victoire de la Section paloise face à Toulon samedi (17-9), le manager palois Sébastien Piqueronies s'est félicité de l'état d'esprit de ses joueurs. Après neuf matchs sans succès face au RCT, Pau a passé un cap.

Après la victoire sur la pelouse de l'UBB, la Section enchaîne contre Toulon. Vous êtes soulagés ?

C'est une victoire qui fait énormément de bien. Nous arrivons à gagner de nouveau au Hameau et cela compte beaucoup. Le Top 14 n'est jamais facile donc comme tous les week-ends, cela a été très dur. 

Que pensez-vous du choix des joueurs de prendre les points dans les dernières minutes, alors que le bonus offensif était encore possible ?

J'ai aimé que mes leaders prennent une décision, qui finalement est cohérente. Elle permet d'enlever un point un Toulon dans le duel que nous avons au classement. Finir à "4-0" est une performance et je félicite mes joueurs pour cela. Cela aurait pu être différent mais ce qui me plaît, c'est que mes leaders assument des décisions et qu'ils réalisent ensemble une performance. 

Quelle était votre préférence à ce moment-là ?

Pour moi, ce qui aurait été cohérent c'était de soit faire ce que nous avons fait en prenant les points, soit de jouer à la main. Étant donné que les décisions arbitrales étaient aujourd'hui "éveillées", nous n'étions pas à l'abri d'être pénalisés sur une construction de maul. 

Défensivement, le succès face à l'UBB vous a-t-il mis en confiance ?

Bien sûr, la performance à Bordeaux nous a mis en confiance. Le travail quotidien nous met aussi en confiance, tout comme l'énergie et l'engagement de chacun des hommes de la Section. Je suis fier de l'organisation et de l'énergie mise. Nous essayons de nous entraîner pour bien gérer notre énergie, parce que nous ne sommes pas l'équipe la plus massive. Nous avons fait le choix d'un banc avec six avants pour tout optimiser. Nous essayons d'avoir une circulation plus précise et d'être a minima dominant sur nos courses quand on ne peut pas prétendre dominer les collisions. Nous avons tout de même des joueurs capables d'avoir des collisions défensives très positives...

Qu'avez-vous pensé de votre indiscipline qui a été croissante au fil du match ?

Croissante et irrégulière. Il me semble que nous nous faisons beaucoup pénaliser dans des moments où nous avions un momentum favorable. Nous n'avons pas été énormément sous pression... À part physiquement sur les duels homme à homme. 

Cela faisait neuf matchs que Pau n'avait pas gagné contre Toulon. D'ailleurs, personnellement, vous n'aviez jamais gagné contre le RCT. Qu'est-ce que cette victoire signifie ?

C'est un marqueur de notre progression. Le jeu direct, la puissance et le jeu au pied des Toulonnais font que c'est une équipe très difficile à manœuvrer et que si tu n'es pas fort sur tes bases et très solide sur l'engagement, tu charges. Je le sais, ça fait trois ans que je charge contre Toulon !

Qu'avez-vous pensé du jeu d'occupation de votre deux jeunes Axel Desperes et Théo Attissogbe face à Melvyn Jaminet et Enzo Hervé ?

Ils s'en sont très bien sortis. Quand tu joues Enzo Hervé et Melvyn Jaminet, tu ne prétends pas avoir plus de longueur de jeu au pied qu'eux. Tu essaies juste d'être intelligent et d'optimiser tes forces. Je félicite Théo et Axel qui, à 39 ans tous les deux, ont fait preuve d'une grande maturité. Mais 39 ans, c'est l'âge de l'expérience non ? (sourire)

Qu'avez vous dit à Hugo Auradou après sa grosse performance ?

Je lui dis qu'il faut qu'il continue d'avoir du culot et de l'audace. Parce qu'avec le tempérament qu'il a, il va continuer d'être un joueur qui compte beaucoup pour nous...

Vous aviez eu des mots durs envers vos joueurs contre Castres et depuis, ce sont deux victoires...

Oui, j'ai eu des mots durs contre Castres, mais c'est logique. Quand tu connais la qualité de tes hommes et ce qu'ils peuvent faire, tu te dois d'être exigeant avec eux. Dans tous les cas, c'est du respect d'être très dur et clairs avec eux. Quand on aime, on respecte non ?

Est-ce important pour vous de retrouver le top 6 ?

Non, pas du tout. Ce qui compte, c'est d'avoir quarante points. Le classement est anecdotique aujourd'hui et je préviens que la fin de saison va être exceptionnellement serrée. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (5)
lucasac Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 15:48

Il a totalement raison : pas d'équipe vraiment faible cette saison et pas davantage d'équipe dominante. Pau peut finir 3ème comme 12 ème et Oyo est également en capacité de se sauver. Quant au MHR il va continuer à remonter et Lyon, Bayonne et Perpignan seront très difficiles à prendre. Et après les doublons gare à La Rochelle, à l'UBB et au Racing, sans parler de Toulouse... Chaque match compte et toutes ces équipes ont montré leur qualité. Passionnant ce Top 14

coluche24 Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 10:11

Comme il dit poliment l'arbitrage était éveillé, comment peut on autant sanctionner une mêlée qui avance ? Les joueurs se sont mefiés des décisions bizarres et ont préféré taper plutôt que jouer. Ce top14 est très serré, tout peut arriver.

Nitrousa Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 08:47

Il a raison cette année ça va être très très serré que ce soit en haut de classement et même en bas on voit que même si certains voient Oyonnax faire le yoyo rien n'est fait...
Cette saison à chaque match sa vérité et surtout une nouvelle remise en question