Pro D2 : Mont-de-Marsan assomme lourdement Grenoble après une domination presque sans partage

  • Aston Fortuin a encore conduit le Stade Montois vers un succès à Boniface.
    Aston Fortuin a encore conduit le Stade Montois vers un succès à Boniface. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Pro D2 - Alors qu'on s'attendait à un duel serré dans cette rencontre de la 19e journée entre deux équipes au même bilan malgré les points de pénalité contre Grenoble, Mont-de-Marsan a survolé la rencontre pendant 70 minutes face à des Isérois diminués et dominés en conquête. Les Montois s'imposent avec la manière et le point de bonus pour rester en bonne position dans le haut du classement malgré la bonne fin de match de Grenoble qui signe un troisième revers de suite.

Les deux équipes restaient sur deux revers en championnat et se devaient de réagir. C'était chose plus simple pour les Abeilles de Mont-de-Marsan qui avaient l'opportunité de recevoir après deux déplacements consécutifs. Et devant une tribune nord flambant neuve pour l'occasion, les joueurs landais, emmenés par un Du Plessis de retour à l'ouverture, n'ont fait qu'une bouchée de Grenoble (39-19), s'adjugeant le bonus offensif dès la pause et tenant bon au retour des vestiaires malgré le sursaut d'orgueil des Isérois. Match à 9 essais du côté de Boniface mais sans suspense.

 

Le premier acte fut à sens unique à Boniface. Les Grenoblois n'ont pratiquement jamais eu le ballon en main et surtout pas dans le camp adverse. À la pause, les Montois menaient 19-0 et avaient déjà planté 3 essais synonymes d'un bonus offensif à conserver. Les 10 premières minutes de la rencontre avaient bien donné le la côté landais avec une domination sans partage dans la moitié du FCG mais la première occasion nette d'essai dans les 22m était gâchée par un en-avant de l'arrière Bento. Ce ne fut que partie remise de courte durée. Sur une pénalité gagnée par la mêlée montoise, la touche sur les 5m était prise par Wavrin et le paquet d'avant finissait derrière la ligne avec Michael Faleafa pour aplatir (14e, 7-0). La mêlée de Grenoble souffrait beaucoup trop et le pilier Siosiua Halanukonuka était tancé plusieurs fois par l'arbitre au point de recevoir un jaune à la 22e après 3 avertissements. 

 

Une conquête totalement dominée 

 

À 14 contre 15, la sanction était immédiate pour les joueurs d'Aubin Hueber avec le deuxième essai pour des Montois sûrs de leur force. En sortie de mêlée dans les 22m, les avants fixaient avant d'envoyer le jeu au large à droite où Even donnait à Bento intercalé (24e, 14-0). Cinq minutes plus tard, Even, encore lui, marquait le 3e essai à la demi-heure de jeu d'un raid en solitaire depuis le milieu de terrain grâce à une feinte de passe à l'ancienne (31e, 19-0). C'était le score à la pause avec un bonus offensif déjà attrapé et qu'il ne restait plus qu'à défendre. 

 

La deuxième période était à la fois identique et tout à fait différente. Grenoble entrait bien mieux dans son match mais subissait malgré tout la loi des Landais qui se montraient chirurgicaux dans l'utilisation du ballon en attaque. Avec encore une touche au départ, bien négociée, Edwards menait une première charge pour fixer la défense dans ses 22m avant que les trois-quarts et Loustalot ne jouent au large vers la gauche pour le plongeon gagnant de Pierre Sayerse (48e, 24-0). 8 minutes plus tard, c'est Jules Even qui corsait l'addition d'un doublé avec une nouvelle longue course de 50m sur un ballon récupéré au sol par Garrault (56e, 29-0). Avec 5 essais marqués avant l'heure de jeu, les Montois avaient de quoi voir venir. 

 

Le réveil des finisseurs isérois

 

 

La meilleure seconde période des Grenoblois était récompensée par l'essai des avants par Rossi pour couronner de succès une période dans les 22m adverses. Le ballon circulait plus vite et la défense montoise était prise (59e, 29-5). Cela n'émouvait pas les Montois qui marquaient rapidement un 6e essai par le demi de mêlée remplaçant Pialot sur un fond de touche pris chanceusement mais parfaitement conclu d'un coup de pied à suivre (65e, 36-5). Une fin de match qui se voulait alors tranquille ne l'était pas tant que ça, faute à des Isérois revanchards en fin de match. 


Montagne après un bon boulot de la première ligne (70e, 36-12) puis l'inusable capitaine Blanc-Mappaz sur une belle action initiée par Hulleu (75e, 36-19) ramenaient les visiteurs à un essai de gâcher la fête landaise du bonus. Un dernier coup de collier des Montois (80e, 39-19) assurait les 5 points et une victoire méritée pour rester aux avant-postes du classement. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Djibe40 Il y a 22 jours Le 10/02/2024 à 03:51

Bravo les gars!