Top 14 / 6 Nations 2024 - Yoan Tanga revient sur son absence du groupe France : "Ça a été une déception mais je ne peux m’en prendre qu'à moi-même"

Par Romain Asselin
Publié le Mis à jour
Partager :

Muet au sujet des articles de presse qui l’envoient au Stade français dès l’intersaison, Yoan Tanga s’est en revanche montré plus disert, ce jeudi, sur l’état de forme de La Rochelle, la réception à venir de Montpellier (samedi, 17h, 14e journée de Top 14) ou encore son récent intérim au poste de premier centre.

Qu’est-il ressorti de l’analyse vidéo de cette défaite amère, samedi dernier, à Toulon (25-23) ?

Qu’il n’y a pas tout à jeter. parce que c'est vrai que tout le monde était frustré après ce match. Au niveau de l'intensité, personne n’est passé à côté. Ce qui nous fait encore défaut, c'est la précision sur des moments clés du match. La discipline, aussi. On a donné, notamment en première mi-temps, beaucoup de points faciles sur des sorties de camp mal gérées. Ils ont pris trois points, trois points et avec un buteur comme ils ont (Melvyn Jaminet, N.D.L.R), ils sont restés au score. Sur la fin de match, on n'a pas été précis, d’où la perte de ce match.

Vous parliez d’intensité. Vous pensez à votre défense très agressive et très rapide ?

Oui. C'est ce qui fait notre force depuis quelques saisons déjà, cette défense. On l’avait un peu perdue, on la retrouve. Monter vite et avoir beaucoup d'énergie pendant 80 minutes, voilà ce qu’il faut garder sur les matchs à venir.

En tant que numéro 8, dans ce match particulièrement « bizarre » et haché, vous avez très peu touché de ballons…

Je crois que j'ai touché trois ballons. C’est un match frustrant, sans beaucoup de rythme : 28 minutes de temps de jeu effectif, c’est presque catastrophique au regard de ce qu'on a l'habitude de faire. Contre le Leinster, c'était 80 minutes ! Euh, 80 minutes… (rires). Non, c'était 38 ou 40 minutes. Donc on n’est pas sortis très fatigués de ce match à Toulon, on s’est dit : « putain, on aurait pu faire pu faire mieux ! » Ils ont cassé le jeu et, nous, on n'a pas su, justement, mettre du volume.

Avez-vous levé la main cette semaine pour retourner dans la ligne de trois-quarts ?

(sourire) Non, non.

Plus sérieusement, comment avez-vécu ce repositionnement au poste de premier centre face à Sale, le 21 janvier ?

Ça va, c'était cool ! Avec l'équipe de France, je couvrais déjà, je m'étais déjà un peu entraîné au poste de centre. Ici aussi, l’année dernière. Le fait de démarrer un match, c'est très différent qu’en troisième ligne. C'est beaucoup plus de courses. Sur la semaine, je crois que j'ai battu toutes mes stats GPS. C'était cool. J'ai commencé en 10 au collège et, après, j’étais un peu trop gros, peut-être (rires).

Dès l’une de vos premières interventions défensives, contre Sale, vous vous êtes montré décisif sur un contre bonifié par Leyds…

Je rate un plaquage avant mais c'est toujours la même chose, notre défense est basée sur la vitesse de la ligne. Quand on est 12, derrière, on a un peu plus de vision sur le jeu, on peut plus lire. Après, il faut bien lire parce que si eje le rate, le mec, c'est chaud…

Comment abordez-vous ce match de samedi face à Montpellier, un mal classé sur le papier ?

Je pense qu'aujourd'hui, vu notre classement (8e), on ne peut pas se permettre de regarder le classement et de se dire qu'ils sont derniers. Parce que, nous, on n’est clairement pas la place où l’on veut être. C’est un match super important. Si on le perd, la qualification va commencer à vraiment être compliquée. Il faut gagner à tout prix.

Personnellement, comment vous sentez-vous physiquement et mentalement, avant de clôturer ce bloc de quinze matchs ? Vous n’avez manqué que deux rencontres (Toulouse, Pau) …

Je me sens bien. J’aime enchainer. On va tout donner ce week-end et après on aura une semaine « off », ce sera le moment de faire un peu le vide dans la tête et de récupérer au niveau du corps.

Vous parliez de frustration plus haut. Après avoir quitté la préparation pour la Coupe du monde sur blessure, votre nom ne figurait pas dans récente la liste du XV de France pour le 6 Nations…

Ça a été une déception mais je ne peux m’en prendre qu'à moi-même. Je continue à travailler, je travaille dur tous les jours pour être encore plus performant et y retourner.

Votre nom alimente le mercato actuellement. Que pouvez-vous nous dire quant à une éventuelle arrivée au Stade français la saison prochaine ?

Rien… Rien…

Cela ne vous perturbe pas ?

Non.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (5)
oligui17 Il y a 2 mois Le 02/02/2024 à 10:14

ça c'est sûr ! il ne peut s'en prendre qu'a lui, car depuis qu'il est à LR, c'est une déception, il ne progresse pas, si Alldritt et Boudehent n'étaient pas avec l'équipe de France, il ne serait jamais titulaire, car même Concoriet et Botia sont devant lui aujourd'hui en 3ème ligne !! Donc l'EDF, c'est pas la peine d'y penser !! Qu'il se remette en question d'abord !!!

xebeche Il y a 2 mois Le 02/02/2024 à 12:42

Être sportif de haut niveau, c'est comme être à l'école élémentaire toutes sa vie. 60 millions de mecs dont le sport favoris c'est d'avoir le cul vissé sur un canap à écluser des bières peuvent émettre un jugement sur le sportif et même l'homme. Être sportif à ce niveau, c'est donc hériter d'une charge mentale de dingue, qui ne doit pas aider pas à être ou rester au top week-end après week-end.
J'espère qu'ils ne lisent pas ce genre de commentaire.

CasimirLeYeti Il y a 2 mois Le 02/02/2024 à 14:10

Bien d'accord avec "xebeche", cette absence totale d'empathie, pire sans la moindre sympathie pour des mecs qui s'y filent grave et se font quasiment opérer tous les ans... Intolérable ! Les joueurs, quelque soit leur niveau, de la 4ème série au Top 14, ne sont ni des soldats de plombs (pour les plus anciens) ni des avatars de jeux vidéos (pour les plus jeunes) ! Ce sont des êtres de chair, doués de conscience, qui ne sont nullement sur terre pour répondre à vos besoins fantasmés de victoires. Ce sont eux qui gagnent, ce sont eux qui perdent et les mauvais supporters ne sont d'aucunes utilités pour influer sur le résultat. Ils sont juste les spectateurs impuissants d'un film qui se tourne sans eux...

oligui17 Il y a 2 mois Le 02/02/2024 à 18:31

Le yeti et la beche, vous avez quel niveau rugbystique pour juger un avis qui lui est fait d'observation match après match, et qui est connaissseur contrairement a ce que vous affirmez, vous qui n'avez surement pas chaussé grand chose comme crampon !! Désolé, si la réalité vous déplait !! Et je ne parle pas de victoire je parle de haut niveau pour être en EDF, et cela visiblement vous échappe !! Mais dans ce cas expliquez moi pourquoi le Racing ne l'a pas gardé, et pourquoi quand la 3ème ligne de LR est au complet, il est que remplaçant, voir pas sur la feuille de match !! Et pourquoi Galthier ne l'a pas pris ni pour la coupe du monde, ni pour le tournoi !! Mais surement que d'après vous Il n'y connait pas grand chose non plus !! Vous les grands connaisseurs des salons de bistrots !!!

CasimirLeYeti Il y a 2 mois Le 03/02/2024 à 08:09

Je te souhaite d'avoir jouer au même niveau que moi... par contre, t'as du grandir au-dessus de la Loire parce que tu te comportes comme un pousseur de citrouilles, inacceptable ces nouveaux comportements ! À l'ancienne...