Top 14 - Castres s'impose à la sirène face à Pau

Par Mickael Pinta
  • Castres s'impose face à Pau.
    Castres s'impose face à Pau. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Un premier match difficile mais une victoire cruciale pour le Castres olympique ! Bousculés par une vaillante Section paloise, les hommes de Jeremy Davidson ont finalement pris le meilleur face aux Palois devant leur public de Pierre-Fabre grâce à une ultime pénalité de Pierre Popelin.

Castres s'est imposé, dans son antre de Pierre Fabre, sur une pénalité à la dernière seconde face à Pau (24-23) pour son entrée en matière. Les Castrais, qui ont eu deux essais refusé, ont inscrit tous leurs points au pied et ont failli voir la victoire leur échapper en toute fin de match, mais sont parvenus à l'emporter à la sirène sur une pénalité salvatrice de Pierre Popelin.

Pierre Fabre a été refroidi Sous une chaleur étouffante, alors que le Tarn a été placé, comme 27 autres départements, en vigilance orange canicule, le CO a réussi/manqué son entrée en matière dans le Top 14 en s'imposant/inclinant face à Pau (0-0). Les quarante premières minutes sont assez équilibrées et ni Castres, ni Pau, ne profite de l'indiscipline de son adversaire. Ce sont d'abord les visiteurs qui débloquent la situation en début de match grâce à une pénalité de Joe Simmonds. Le CO répond, par trois fois, par le pied de Louis Le Brun.

Réduits à quatorze temporairement à la suite d'un plaquage dangereux de Jack Maddocks sur Andrea Cocagi, la Section paloise va subir, mais tenir. Le tournant de la première période intervient à la 32e minute. Après une feinte de pied de Julien Dumora, l'arrière castrais sert Adrien Séguret qui remet à Josaia Raisugue. L'ailier trouve Andrea Cocagi, lancé, qui inscrit un essai de plus de 80 mètres. Sauf que sur l'action précédente, Mathieu Babillot est coupable d'un geste d'antijeu sur Joe Simmonds, qui venait de dégager. L'essai est refusé et permet à Pau de revenir à trois longueurs sur la pénalité qui a suivi alors que les Castrais avaient l'occasion de prendre onze points d'avance. Le capitaine castrais se portera une nouvelle fois à la faute en fin de période, laissant ses coéquipiers à quatorze et permettant à Pau d'inscrire le premier essai du match à la sirène.

En seconde période, les Palois se montrent indisciplinés et permettent à leurs hôtes de revenir à une longueur sur une nouvelle pénalité de Louis Le Brun. L'ouvreur castrais sera ensuite remplacé par Pierre Popelin, transfuge de La Rochelle, qui fera beaucoup de bien au CO. D'abord en remettant Castres devant au score sur une pénalité, mais également en créant plus d'espaces dans la moitié de terrain paloise. Devant leur public, les Castrais vont connaître une deuxième désillusion. Adrien Séguret s'empare d'un ballon, laissé tombé par les Palois, pour lancer Nathanael Hulleu s'envoler pour inscrire un essai de 80 mètres, mais ce sera à nouveau refusé pour un en-avant castrais.

Castres, c'est le pied !

Pierre Popelin ajoutera une deuxième pénalité pour accroître l'avance des siens. Joe Simmonds entretiendra l'espoir en ramenant la Section à deux longueurs, mais sur l'engagement, les Palois se mettent à la faute et à la suite de l'engagement, Castres inscrit trois nouveaux points sur une pénalité. Les Palois vont insister sur la fin de match, et vont être récompensés. Grâce à la puissance de leurs avants sur le ballon porté, la Section va prendre l'avantage sur un essai de pénalité qui vaudra à Mathieu Babillot, héros malheureux du jour, d'être exclu. Alors que Pau a la victoire qui lui semble promise et évolue à quinze contre quatorze, la Section se pousse à la faute sur une mêlée qu'elle introduisait à trente secondes du terme. Pierre Popelin ne tremble pas et offre la victoire à Castres à l'issue d'une fin de rencontre irrespirable.

Malgré deux essais refusés, le CO s'est reposé sur l'adresse au pied de ses buteurs. Louis Le Brun termine à 80 % et son remplaçant Pierre Popelin, parfait face aux perches, ont tous deux inscrits 12 points pour leur équipe. L'ouvreur remplaçant a même offert la victoire à la sirène aux siens dans un Pierre Fabre en ébullition. La semaine prochaine, le CO se déplacera sur la pelouse de l'UBB alors que Pau recevra le Racing 92.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (7)
SylvanElBox Il y a 6 mois Le 22/08/2023 à 08:03

Pas mal l'article publié trop vite...

le CO a réussi/manqué son entrée en matière dans le Top 14 en s'imposant/inclinant face à Pau (0-0).

Kilukru Il y a 6 mois Le 20/08/2023 à 23:52

L'arbitrage etait vraiment des plus étranges...
par exemple, Voir un jaune pour babillot pour son geste ( mérité le jaune, faute lamentable et evitable). et quand un palois a 10m de leurs ligne colle un coup d epaule a dumora à la tête sur un ballon qu il pousse a suivre, l'arbitre sort, "il est loin du ballon" en parlant de Dumora...
Même faute de jeu déloyal, 2 décisions différentes...( 1 jaunes VS rien)

hykar65 Il y a 6 mois Le 20/08/2023 à 13:25

Encore une douille pour la section paloise.....