• Siya Kolisi (Sharks) face à l'Union Bordeaux-Bègles en Champions Cup
    Siya Kolisi (Sharks) face à l'Union Bordeaux-Bègles en Champions Cup PA Images / Icon Sport

Champions Cup - Les franchises sud-africaines seront défavorisées en cas de présence en demi-finale

Le

CHAMPIONS CUP - Alors que les phases finales approchent à grands pas, l'EPCR a expliqué que les franchises sud-africaines ne seront pas logés à la même enseigne. Selon le média irlandais The42.ie, les équipes sud-africaines ne pourront pas recevoir de potentielles demi-finales en Afrique du Sud.

Alors que la quatrième et dernière journée de phase de classement se profile en Champions et Challenge Cup ce week-end, il est désormais officiel que les franchises sud-africaines seront défavorisées en ce qui concerne le terrain en demi-finale. En effet, sur le site irlandais The42, l'EPCR confirme "que les clubs sud-africains peuvent recevoir les huitièmes de finale et les quarts de finale à domicile. Cependant, si l'un d'entre eux atteint les demi-finales et est censé recevoir la rencontre [en Afrique du Sud], ce match se déroulerait en Europe plutôt que sur le sol sud-africain."

Alors que les Sharks de Siya Kolisi sont qualifiés en huitième de finale, ils pourraient donc potentiellement être parmi les quatre clubs à recevoir le huitième de finale. Les Bulls et les Stormers peuvent aussi être concercés par une qualification, tout se décidera lors de la dernière journée. En ce qui concerne la poule B de Challenge Cup, les Lions aussi sont concernés par cette règle. En revanche, les Cheethas, invités de cette édition, savaient avant la compétition qu'en cas de qualification ils ne pourraient pas accueillir les phase finale. 

"Cette position pourrait être revue si deux clubs sud-africains se rencontraient en demi-finale" a ajouté l'EPCR.