Icon Sport

Gabrillagues et Iturria, les grands oubliés

Gabrillagues et Iturria, les grands oubliés
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 08/01/2020 à 14:11Mis à jour Le 08/01/2020 à 17:19

XV DE FRANCE - S'ils sont quinze Mondialistes à figurer dans la première liste de l'ère Galthié-Ibanez, c'est qu'une vingtaine d'autres a disparu. Certains rattrapés par la limite d'âge et le changement naturel de génération. D'autres tout bonnement écartés. C'est le cas du Parisien Paul Gabrillagues et du Clermontois Arthur Iturria.

Il y a les absences qui étaient attendues et entendues. Celle de Sébastien Vahaamahina, tout d'abord, qui avait annoncé après la Coupe du monde sa retraite internationale à seulement 28 ans. Toujours d'actualité ? "L’équipe de France ? Ce n’est pas le sujet actuel" avait sobrement commenté le joueur, hier. Le "pour l'instant" ouvrait donc la porte, déjà, à un revirement de situation à moyen terme. Que Fabien Galthié a confirmé ce mercredi, en marge de l'annonce de sa liste. "Il a émis le souhait de rester en retrait. Pour l'instant" avant d'insister une deuxième fois sur le "pour l'instant."

Au rayon des disparitions attendues, il y a également celle des plus anciens : Maxime Machenaud, Camille Lopez, Maxime Médard, Sofiane Guitoune, Rabah Slimani ou Yoann Huget, tous rattrapés par la limite d'âge et la concurrence, plus jeune, qui pousse.

Qui, alors, sont les grands perdants de cette liste communiquée par Fabien Galthié ? On en identifiera principalement six. Cinq devant : Peato Mauvaka, Emerick Setiano, Paul Gabrillagues, Arthur Iturria, Yacouba Camara et un arrière Alivereti Raka, tous Mondialistes, encore jeunes mais écartés de cette première liste. On mettra d'ailleurs l'accent sur Gabrillagues et Iturria, titulaires réguliers des dernières années en Bleu, âgés respectivement de 26 ans et 25 ans, actifs avec leur club et qui disparaissent du radar équipe de France malgré l'élargissement de la liste. Dur.

"Personne n'est écarté"

A leur propos, comme celui de leurs aînés qui ne figurent pas dans ce groupe de joueurs qui prépareront le premier Tournoi des VI nations et ce choc, en ouverture, face à l'Angleterre, Fabien Galthié a toutefois tenu un discours d'ouverture. "Personne n'est écarté et personne ne nous a dit qu'il ne souhaitait pas venir. Il y a eu des discussions très ouvertes que vous avez observées. Les joueurs étaient libres de faire les retours qui nous ont beaucoup apporté pour mettre en place notre cadre. Pour les plus expérimentés qui sont encore à notre disposition, on les a appelés et ils comprennent notre sélection." Le premier train est parti sans eux. S'il n'arrive pas à quai, il y aura de nouveau des places à prendre. Dans le cas contraire, les oubliés de la première liste devront certainement s'en remettre aux blessures à leur poste.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés