• Dorian Aldgheri - Toulouse
    Dorian Aldgheri - Toulouse

Aldegheri : "Il faut retenir la victoire"

Le

TOP 14 - Excellent ces dernières semaines, le pilier droit du Stade toulousain Dorian Aldegheri sait que tout n'a pas été parfait lors de la victoire des siens face à Castres (22-18) ce vendredi soir. Mais il veut retenir l'état d'esprit des Rouge et Noir dans ce derby accroché.

Pouvez-vous nous parler du duel d’avants dans ce match ?

On l’avait ciblé parce qu’on savait que Castres avait de gros avants, donc que ce serait dur devant. Nous ne nous étions pas trompés. Ce fut un gros duel effectivement. Mais nous avons tout donné, et on verra maintenant à la vidéo ce qui a bien marché ou ce qui n’a pas marché. Puis il faudra se remettre au travail et gommer ce qui n’allait pas.

N’avez-vous pas douté à l’heure de jeu ?

Si, car nous étions face à une grosse équipe et parce que le CO ne lâche jamais rien, on le sait. On l’avait dit entre nous toute la semaine. On s’est peut-être trompé de jeu en première mi-temps. Mais il faut retenir la victoire à la fin et l’état d’esprit de l’équipe. Ça arrive d’avoir des matchs difficiles, surtout après deux rendez-vous de Coupe d’Europe. On s’y attendait. On savait que les Castrais venaient pour faire un résultat ici, et ils l’ont fait.

À quoi reconnaît-on un derby ?

À la pression. Aussi aux tambours qui claquent et au public qu’on entend des deux côtés ! L’atmosphère est particulière, la préparation aussi. Et les supporters castrais sont toujours nombreux.

Et ça cogne fort…

Oui, mais ça, c’est le rugby (rires).

Était-ce important de conserver votre marge en tête du classement ?

Bien sûr mais il ne faut pas s’endormir pour autant. L’an dernier, à cette même époque, on a eu un match reporté, puis une succession de rencontres derrière où on s’est vraiment embêtés. Ce championnat peut vite tourner.

Allez-vous profiter pleinement de Noël ?

Oui, je vais le faire en famille. Ce sera mon premier Noël avec mon fils. Ça fait plaisir.

A titre personnel, vous êtes à votre avantage ces dernières semaines...

Oui… (gêné) On donne tout, il n’y a pas que moi. C’est collectif et tout le monde fait les efforts. Après, j’ai du temps de jeu, et c’est très bien.