• Jules Plisson (Clermont)
    Jules Plisson (Clermont)

Plisson règle ses comptes avec La Rochelle : "Quand tu as un mec qui n'attend que tu te loupes..."

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TOP 14 - Auteur de son premier match référence face à ses anciens partenaires, Jules Plisson a permis aux Clermontois de s'imposer en fin de rencontre. Une rage libératrice pour celui qui ne s'est pas privé de critiquer son ancien club.

C'est peu dire si la titularisation de Jules Plisson posait question avant le coup d'envoi de Clermont - La Rochelle. Après cinq titularisations de suite et une montée en puissance, Anthony Belleau a pour la première fois de la saison goûté au banc des remplaçants. Dans une rencontre qui s'annonçait titanesque dans l'engagement et en termes de pression, Plisson a donc eu les faveurs de Jono Gibbes, qui était déjà son mentor à La Rochelle entre 2019 et 2021. Le numéro 10 auvergnat a d'abord su soulager ses coéquipiers par la longueur de son jeu au pied, puis par trois pénalités décisives en fin de rencontre.

Le poing rageur de l'ouvreur au coup de sifflet final en disait long sur son envie de battre son ancien club, avec lequel Plisson a tenu à régler ses comptes. "Quand tu as un mec qui n'attend que tu te loupes et qui te détruit à longueur de journée, forcément tu es moins en confiance. Mais quand tu as un mec qui est derrière toi, qui te pousse pour être performant et essayer de donner le meilleur de toi, c'est plus facile. Je pense que c'est ce que j'ai réussi à trouver à l'ASM" abondait l'ouvreur clermontois en conférence de presse. Une saillie directement lancée au staff rochelais

Je pense que les Rochelais comprennent ce que j'ai vécu l'année dernière

"Ce match-là, on ne voulait absolument pas le perdre. On avait énormément de pression parce qu'on connaissait la qualité de La Rochelle et il fallait qu'on gagne. L'état d'esprit a été irréprochable. Je ne suis pas quelqu'un de rancunier, je pense que les Rochelais avec qui j'étais là l'année dernière étaient très contents pour moi. Je pense qu'ils comprennent ce que j'ai vécu l'année dernière, et quelque part c'est un peu une revanche" avouait le héros de la soirée au micro de Canal +. Une saison lancée pour Plisson et l'ASM qui a sans doute livrer son premier match référence depuis le succès homérique contre Toulouse, le 1er janvier dernier. Les Clermontois doivent maintenant valider leur succès de prestige face à Lyon, ce samedi.