Icon Sport

Laumape transparent, Jelonch déjà pleinement intégré... Les Tops et Flops des recrues en Top 14

Laumape transparent, Jelonch déjà pleinement intégré... Les Tops et Flops des recrues en Top 14

Le 17/11/2021 à 14:23Mis à jour Le 17/11/2021 à 14:24

TOP 14 - Elles ont eu dix journées pour se mettre en évidence et montrer à leur équipe qui elles sont. Les recrues de la dernière intersaison de Top 14 sont maintenant bien installées dans le championnat, l'occasion pour nous de faire un premier bilan de leur apport. Si certains sont des pièces maîtresses de leur équipe, d'autres n'ont fait qu'enchaîner les déceptions...

Ils nous ont séduits

Pour aborder les satisfactions de la première partie de saison, il faut forcément mentionner un Toulousain : Anthony Jelonch. Le troisième ligne a si rapidement été intégré qu'il laisse cette impression bizarre d'évoluer au club depuis plusieurs années. Quoi qu'il en soit, il a affirmé sa place dans l'équipe de l'actuel leader du championnat, enchaînant les belles performances sur le terrain. Placé en tant que flanker avec le Stade toulousain, l'international a inscrit trois essais cette saison déjà et se sent comme un poisson dans l'eau. Et ce n'est pas le seul troisième ligne a impressionner.

Le Montpelliérain Zach Mercer impressionne depuis ses premières minutes passées sur un terrain de Top 14. Redoutable par sa puissance et sa science du jeu, l'ancien joueur de Bath fait les belles heures d'Héraultais pour le moment troisièmes de la classe. L'Anglais de seulement 24 ans brille par son aisance balle en main et ses grosses capacités dans le jeu au sol. Il est d'ailleurs le deuxième joueur ayant cassé le plus de plaquages cette saison, ainsi que le joueur ayant fait le plus de courses balle en main. Un autre Anglais découvre l'élite du rugby français, il s'agit du Palois Zack Henry. L'ouvreur, annoncé comme une doublure d'Antoine Hastoy, a apporté de grosses garanties lors des premiers matchs. Titulaire lors de huit des dix premiers matchs, l'ancien de Nevers a glissé quatre fois à l'arrière pour apporter son talent à la Section paloise.

Top 14 - Zack Henry (Pau)

Top 14 - Zack Henry (Pau)Icon Sport

Enfin, Aymeric Luc est certainement le meilleur Rouge et Noir depuis le début de la saison. Par sa vitesse et ses appuis, l'ancien de Bayonne a mis tout le monde d'accord sur la Rade. Il est clairement le joueur en forme et le joueur le plus dangereux de l'effectif toulonnais. D'ailleurs, il devance ses partenaires au nombre d'essais, de franchissements, de plaquages cassés et de courses ballon en main. Il est aussi le joueur ayant le plus franchi, toutes équipes confondues. Pas mal pour une recrue non ?

Ils tiennent leur rang

Malgré un départ timide, Jonathan Danty s'est acclimaté à La Rochelle. Bon contre Toulon et surtout contre Castres, le centre international tient pour l'instant son rang en Charente. Avec quelques semaines d'adaptation en plus, on peut imaginer qu'il devienne une pièce majeure de l'équipe. Même constat pour Pierre Popelin. Alors que les ouvreurs rochelais se montrent plutôt en difficulté en ce début de saison, il a sorti un énorme match face à Castres et s'est imposé comme un concurrent à West pour être le numéro un au poste... À moins qu'il ne le soit déjà.

Top 14 - Pierre Popelin (La Rochelle)

Top 14 - Pierre Popelin (La Rochelle)Icon Sport

À l'ouverture toujours, JJ Hanrahan a vécu un début de saison en demi-teinte. Auteur de deux essais lors des deux premiers matchs, il est relégué sur le banc en tant que doublure de Camille Lopez. Mais la blessure de ce dernier lui a permis d'enfin enchaîner en fin de bloc. Le Montpelliérain Paolo Garbisi a lui connu des débuts compliqués, avant de s'imposer au poste et délivrer de belles performances avec le MHR. Rassurant au pied, il mène d'une belle manière la ligne d'attaque. Enfin, l'ancien Agenais Romain Briatte est un des hommes de base du pack du Stade français cette saison. Le troisième ligne, par son expérience et sa robustesse, s'impose de plus en plus dans la capitale.

Ils nous ont déçus

Comment ne pas mentionner Ngani Laumape. Le All Black, recrue phare du Stade français cette saison, avait beaucoup de choses à montrer en Top 14. Très solide, le centre était annoncé comme un véritable bulldozer, capable de déverrouiller chaque défense du championnat et de contrer n'importe quel attaquant. Mais nous n'avons rien vu de tout cela. Plus que timide, on qualifiera Laumape de transparent lorsqu'il est sur le terrain. Mis à part son dernier match, contre Montpellier, il n'a pour le moment pas été à la hauteur de son statut. Grosse déception.

Top 14 - Lima Sopoaga (Lyon)

Top 14 - Lima Sopoaga (Lyon)Icon Sport

Dans le même style, Lima Sopoaga n'a pas du tout convaincu lors de ses trois matchs disputés. Arrivé sur le tard à Lyon, l'ouvreur s'est d'abord fait remarquer par ce coup de pied tapé après le temps imparti, contre le Stade français. Peu inspiré lors de sa première titularisation, face à Montpellier, l'ancien joueur des Wasps a notamment commis un en-avant coupable sur l'essai de Reinach. Des débuts loin d'être parfaits. Enfin, Tevita Kuridrani, par sa discrétion et son manque d'impact, fait lui aussi partie des "flops". Lui qui a pourtant disputé huit des 10 matchs de Biarritz, n'a pour l'instant pas réussi à imposer son jeu. Du mieux est attendu alors que le BO points à la dernière place du classement...

Contenus sponsorisés