• Top 14 - Toulon - Mattéo Le Corvec
    Top 14 - Toulon - Mattéo Le Corvec

Le Corvec : "J’ai réalisé un de mes rêves"

Par Mathias Merlo
Le

TOP 14 - Pour Rugbyrama, le troisième ligne du Rugby Club Toulonnais est revenu en exclusivité sur sa première titularisation en Top 14 avec le maillot floqué du muguet, dans le temple de Mayol. Un moment fort en émotions pour le fils de Grégory.

Mattéo, qu’est-ce que ça fait de démarrer une rencontre à Mayol, avec votre club formateur ?

C’est une immense fierté pour moi et ma famille. Je suis très heureux d’avoir été accompagné par tous ces grands joueurs et ces bons mecs. En plus, il y avait une superbe ambiance. C’est un match dont je me souviendrai toujours avec fierté. J’ai pris du plaisir.

Est-ce que ce match face à Brive (47-0) est allé au-delà de vos espérances les plus extravagantes ?

Je ne pouvais pas rêver mieux. Franchement… Je ne réalise pas trop (sourire). En plus, on a su mettre un gros score, et on laisse notre adversaire à zéro point. Ça donne envie d’y retourner... J’ai réalisé un de mes rêves. J’ai beaucoup pensé à ce moment, et il est arrivé. Depuis tout petit, je ne pense qu’à jouer dans ce stade, avec ce maillot sur les épaules. C’est une journée de bonheur.

Comment avez-vous abordé cette rencontre, alors que vous saviez dès mardi que vous seriez titulaire aux côtés de Charles Ollivon et Facundo Isa ?

Facundo et Charles m'ont accompagné et ils m’ont dit de me lâcher. Ils ne voulaient pas que je me prenne la tête. Je savais ce que j’avais à faire. Je me devais de jouer simple pour ma première titularisation, ici, à Mayol. Même les papas sur le banc, comme Raph (Lakafia), Sergio (Parisse), Baptiste (Serin), m’ont tous rassuré. Je suis arrivé sur la pelouse avec beaucoup de confiance. Ils avaient raison, tout s’est très bien passé (rires).

Franck Azéma : "Pour Mattéo, ce sont beaucoup de symboles"

"Mattéo travaille fort. Il est régulier dans ses prestations quand il descend jouer avec les Espoirs. Il ne brûle pas les étapes. Il est sérieux dans son investissement à l’entraînement. Il travaille fort, fait beaucoup d’extras. C’est un garçon qui ne se ménage pas. Avec Pierre (Mignoni), on trouvait ça normal de l’impliquer dans le championnat, dans un match à Mayol. C’est un enfant de Toulon. Pour Mattéo, ce sont beaucoup de symboles… Mais, ce n’était pas un cadeau pour lui faire plaisir ou pour notre nombre de JIFFS. Il a des qualités. On veut créer de la concurrence à ce poste. Il y a une génération qui pousse à Toulon. Dans le passé, Mattéo n’a pas eu de chance. Il a connu beaucoup de blessures. Il a fait les efforts pour revenir. Je suis content de sa performance, de son activité, et du travail qu’il a fait. On aura besoin de tout le monde."