Icon Sport

Montpellier, le réveil du géant

Montpellier, le réveil du géant
Par Simon Valzer via Midi Olympique

Le 03/08/2021 à 16:24Mis à jour

TOP 14 - Après une saison troublée dont il a su sortir la tête haute, le Montpellier Hérault Rugby veut tout mettre en œuvre pour retrouver le haut du classement. Tour d’horizon de tous les changements opérés à l’intersaison.

Plus jamais ça. Voilà comment l’on pourrait résumer le credo du MHR cette année, après avoir sombré puis être revenu des enfers la saison dernière, en assurant son maintien à l’avant-dernière journée. Une saison en partie sauvée aussi par un titre en Challenge Cup, le deuxième du club héraultais après celui de 2016. Et même si elle fut douloureuse, cette saison tortueuse ne doit pas être oubliée, bien au contraire.

L’enfer a soudé les hommes, testé les caractères et permis au staff recomposé en cours de saison de poser les bases d’un nouveau plan de jeu simple mais efficace, car basé sur deux forces du club héraultais, la conquête et la défense.

Pour l’exercice à venir, Philippe Saint-André souhaite donc aller plus loin, et ajouter un nouvel étage à la fusée ciste : "J’ai toujours aimé avoir un socle solide avec une bonne défense, une bonne conquête et de la discipline. J’aimerais que l’on soit caméléons comme on l’a été un petit peu pendant la Challenge Cup l’année dernière : attaquer une semaine sur les extérieurs contre Glasgow ou Leicester, et au contraire restreindre le jeu comme on l’a fait contre Bath qui avait une ligne d’attaque redoutable. On doit donc devenir plus caméléons, tout en allant plus loin dans notre jeu offensif."

Mais avant cela, il faudra bien sûr entretenir les bases posées l’année dernière : "Pour l’heure, je veux que l’on garde notre socle défensif de la saison dernière. Sur l’ensemble de l’exercice, nous étions la deuxième meilleure défense. Mais Jean-Baptiste Elissalde m’en veut car j’ai ruiné ses stats à cause de deux impasses qui nous ont fait chuter dans le classement ! C’était malheureusement obligatoire pour devenir champions d’Europe…" Certes. Mais ce qui a vraiment ruiné la saison héraultaise, c’est l’indiscipline.

Retrouvez la suite de cet article sur midi-olympique.fr

Contenus sponsorisés