Icon Sport

Urios : "Tu joues le rugby comme tu le veux"

Urios : "Tu joues le rugby comme tu le veux"

Le 16/05/2021 à 09:00Mis à jour Le 16/05/2021 à 11:54

TOP 14 - L'entraîneur de l'Union Bordeaux-Bègles Christophe Urios a vivement réagi ce samedi, en conférence de presse après le match contre Castres (20-16). Lancé sur le sujet de la rugosité avec laquelle ses joueurs ont gagné, le manager a lancé un coup de gueule sur ce qui serait la bonne façon de gagner. Selon lui, il faut savoir gagner moche pour être champion.

Dans le fond, c'est un débat qui anime chaque saison les passionnés de rugby. Est-il préférable de jouer mieux ou de gagner à tout prix ? La victoire passe-t-elle inévitablement par un gros combat, ou est-ce par un jeu de passes rapides vers les extérieurs que l'on construit un succès ? Christophe Urios, l'entraîneur principal de l'Union Bordeaux-Bègles, a son mot à dire sur le sujet. Face à Castres ce samedi, son groupe a dû montrer du caractère pour l'emporter (20-16). De plus, l'averse tombant sur Chaban-Delmas a vite fait de resserrer les débats au coeur du jeu, soit le jeu d'avants et les rucks.

Sollicité par un journaliste en conférence de presse, Christophe Urios a tout de suite réagi : "A l'UBB il faudra être capable d'être laborieux sinon on ne sera jamais champions de France. Quand on sort d'un match comme ça, on ne peut pas dire : "Ce n'est pas du rugby". Si, c'est du rugby ! Moi j'ai entraîné en face (à Castres, N.D.L.R.) et on se régalait de jouer comme ça. Les mecs prennent du plaisir de jouer comme ça."

Répondant à ses détracteurs, qui lui reprochent de ne pas pratiquer un jeu débridé, l'entraîneur de l'UBB continuait : "Ca (ce genre de victoire, N.D.L.R.), c'est une forme de rugby. Qui a dit que le rugby se jouait en faisant des passes, de la contre-attaque ? Personne. Tu joues le rugby comme tu le veux, selon ton profil d'équipe, selon ton territoire et ton histoire. Ce n'est pas notre histoire à Bordeaux mais quand on nous emmènes sur ce terrain-là, il faut être capable de le faire, sinon tu perds les matchs. Et tu fais comme tous les ans ce qu'a fait Bordeaux, tu finis septième, huitième, neuvième, dixième tous les ans. Ca me fait du bien de le dire !"

Contenus sponsorisés