Icon Sport

Iribaren-Russell : la charnière des fous

Iribaren-Russell : la charnière des fous

Le 21/01/2020 à 15:17

TOP 14 - Régulièrement associés à la charnière depuis le début de la saison, le demi de mêlée Teddy Iribaren et l’ouvreur Finn Russell cultivent la même folie sur le terrain. Une folie qui a complètement libéré le Racing 92…

On aurait pu vous parler des fulgurances de Teddy Thomas, auteur de 12 essais cette saison, ou des franchissements de Virimi Vakatawa, " le meilleur joueur du monde en ce moment ", dixit son coéquipier Simon Zebo. Mais ces deux-là y sont pour beaucoup dans le renouveau du Racing 92 : Teddy Iribaren (29 ans) et Finn Russell (27 ans). Après une première partie de saison dans le dur, la formation du Plessis-Robinson a enfin trouvé son rythme de croisière avec une belle remontée en TOP 14 (5ème) et une qualification en quart de finale de la Champions Cup contre Clermont. Certes, la défaite dans les dernières minutes face aux Saracens (27-24) a condamné les espoirs franciliens de disputer ce match à domicile.

" On sent qu’il y a énormément de vitesse, de confiance"

Mais le visage affiché sur la pelouse des champions d’Europe en titre a confirmé la montée en puissance des Ciel et Blanc. " On sent qu'il y a énormément de vitesse, de confiance. Ce qui est important c'est qu'il y ait de la confiance, de la maîtrise, de la lucidité, ce qu'il faut éviter c'est la suffisance. Il est important que tout le monde en prenne conscience ", lance le Directeur du Rugby Laurent Travers. Si le club francilien se protège de tout excès d’euphorie, les performances de Teddy Iribaren et Finn Russell impulsent un vent d’insouciance déterminant. " Est-ce qu’on est plus libéré ? Disons que ça fait pas mal de match où on accumule de la confiance. Ça libère un peu, on tente des choses et ça nous réussit plutôt bien ", souligne le demi de mêlée.

" Par moment, c’est limite moi qui doit le calmer"

Aux côtés de Finn Russel, Teddy Iribaren forme une charnière imprévisible qui semble avoir débridé le jeu du Racing 92. " Par moment, c’est limite moi qui doit le calmer pour arrêter de jouer dans notre camp. Il est déroutant, surprenant… c’est le premier 10 avec qui je joue qui a gardé cette notion de plaisir. Il oublie sans se soucier des enjeux sportifs, économiques, de l’aspect professionnel. Il est là pour prendre du plaisir et rien d’autre. C’est ce qui en fait un grand joueur ", confie l’ancien numéro 9 de Brive. Un plaisir partagé par l’international écossais. " C’est agréable de jouer avec Teddy. Il joue vraiment bien en ce moment. Nous avons une bonne relation, sur et en dehors du terrain. On échange facilement sur ce qu’on doit changer ou améliorer pour être meilleur ", explique l’ouvreur calédonien.

" Je pense que Finn est pire que moi…"

Avec la troisième meilleure attaque du TOP 14 (35 essais marqués), le Racing 92 propose une panoplie offensive où le danger est permanent, de l’aile avec Teddy Thomas, en passant par le centre avec Virimi Vakatawa, et la charnière où les passes et petits coups de pieds de Russell, sans oublier les inspirations d’Iribaren symbolisées par sa chistera contre le Munster, affolent les défenses adverses. " Avec Finn, ce qui me plait, c’est cette folie qu’il a, sourit le natif de Toulouse. Je pense qu’il est pire que moi. Ça ne m’était pas encore arrivé... Mais si on arrive à canaliser ça, ça voudra dire qu’on a passé un cap et qu’on est vraiment une très grande équipe. "

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés