Icon Sport

N'Gandebe : la fusée du MHR

N'Gandebe : la fusée du MHR
Par Rugbyrama

Le 31/08/2019 à 16:19

TOP 14 - Depuis deux ans, le Top 14 voit grandir le jeune Gabriel N'Gandebe. Avec Montpellier, le "titi parisien" né à Douala (Cameroun) expose son talent aux yeux de tous. Vrai finisseur et vif comme la poudre, il pourrait bien être le facteur X du MHR cette année.

Sur l'aile de l'attaque montpelliéraine aux côtés de Timoci Nagusa, le jeune Gabriel N'Gandebe fait des ravages. En vingt-quatre matches de Top 14, il a inscrit sept essais, dont celui qui ressemblait à celui de la victoire la semaine dernière à Castres, à la 81e minute. Malheureusement pour lui, la transformation d'Aaron Cruden ne passe pas, et le score se clôt sur une défaite d'un petit point 26-25. Rageant. Pour autant, celui que l'on surnomme GGV (Gabriel Grande Vitesse) a été l'une des satisfactions de la préparation estivale du MHR. En inscrivant trois essais en quatre matches, l'ailier supersonique sous contrat jusqu’en 2020 a épaté son coéquipier Nemani Nadolo :

"Gabriel est un phénomène. Il s’améliore chaque année, et il a été l’un de nos meilleurs joueurs durant la préparation. Nous ne sommes pas surpris de ce qu’il a fait aujourd’hui. Les gens le jugent sur sa taille et son gabarit. Il est petit mais c’est un danger permanent pour les adversaires." En effet, bien qu’étant un format "de poche" (1,73m pour 74 kg) le gamin formé à Bobigny est un titulaire solidement installé à son poste dans l’Hérault et capable de créer des brèches dans le moindre petit espace dont il dispose.

Des qualités humaines remarquées

Au-delà de ses prédispositions de vélocité évidentes, le joueur a marqué son entraîneur à Massy, Morgan Champagne, par sa sympathie : "C’est un super mec, bosseur, qui ne dit jamais rien, qui a tout le temps le sourire et qui ne rechigne pas à la tâche. Avant tout c’est quelqu’un qui a compris qu’il jouait à un jeu, et qui est hyper agréable à entraîner." Pas surpris de son évolution, le nouveau directeur du rugby du RCME comprend son choix de rejoindre le MHR : "On savait que dans le cadre d'une équipe assez dense physiquement comme Montpellier, qui est capable d'utiliser les espaces, il pourrait exprimer ses qualités. Je ne suis pas certain qu'il aurait réussi dans d'autres clubs."

Le principal intéressé lui, espère perdurer à ce niveau : "Je me sens bien et en pleine forme. Physiquement, il y a un gros travail qui a été effectué pendant la présaison, et on voit que ça commence à payer. J’espère que ça va continuer longtemps." Passé par le VII, ce qui lui a permis de gommer ses lacunes techniques comme ses passes, N’Gandebe sera à surveiller de près une nouvelle fois cette saison, notamment par la Section Paloise, prochaine adversaire du MHR en championnat, samedi à 18h.

Par Samuel CADÈNE

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0