Icon Sport

Toulouse revient de l'enfer

Toulouse revient de l'enfer

Le 19/05/2019 à 18:43Mis à jour Le 19/05/2019 à 20:28

TOP 14 - La mode est décidément aux "remontada" ce week-end dans le monde de l'Ovalie ! A l'instar des Bayonnais, samedi à Oyonnax en demi-finale de Pro D2, le Stade Toulousain s'est offert une victoire irrationnelle sur la pelouse de Bordeaux-Bègles ce dimanche. Alors que l'UBB a basculé en tête à la pause sur le large score de 36 à 7, les Girondins se sont effondrés au retour des vestiaires.

Pour la dernière de Baptiste Serin à domicile, tout avait pourtant bien commencé pour l'UBB, avec cinq essais de George Tilsley (9e, 29e, 40e), Adrien Pélissié (24e) et Peni Ravaï (37e). En face, si Iosefa Tekori (12e) avait inscrit la première réalisation toulousaine dans le premier acte, les joueurs d'Ugo Mola ont totalement manqué d'intensité durant les quarante premières minutes. Mais les leaders du championnat sont décidément dotés d'incroyables ressources. Grâce à une seconde période à sens unique, et cinq réalisations de Guillaume Marchand (45e), Arthur Bonneval (52e, 74e) et Thomas Ramos (57e, 66e), les Stadistes ont totalement renversé le scénario de la rencontre et se sont imposés dans les dernières minutes.

Un "come-back" de champion pour Toulouse, une "remontada" imprévisible... appelez-là comme bon vous semble, mais la performance des leaders du Top 14, cet après-midi à Bordeaux-Bègles, suscite une fois encore l'admiration. 36-7 à la pause. Tous les indicateurs sont au vert pour l'UBB. Les Girondins doivent s'imposer avec le bonus offensif pour encore espérer se qualifier en phases finales. Derrière le triplé de Tilsley, Bordeaux rend une copie parfaite durant la première période. Comment imaginer alors, à ce moment-là, qu'un Stade Toulousain d'ores et déjà qualifié en demies puisse revenir de nulle part ?

36-0 pour Toulouse et 17 pénalités encaissées par l'UBB en seconde période

C'est pourtant la prouesse que les coéquipiers de Jerome Kaino ont réalisée ce dimanche. Une image symbolise sans doute le revirement total de situation dans ce match. 40e minute, M. Trainini siffle la pause à Chaban-Delmas. Surprise, les Toulousains ne retournent pas au vestiaires ! S'en suit un discours de muscler d'Ugo Mola au milieu de ses joueurs. Le manager tranche et ordonne les sorties prématurées d'Antoine Dupont, Cyril Baille et Iosefa Tekori. Les "Rouge et Noir" se regardent dans le blanc des yeux... La suite ? Vous la connaissez.

Top 14 - Antoine Dupont (Toulouse) face à Baptiste Serin (Bordeaux) (Crédit Photo : Justine Hamon)

Top 14 - Antoine Dupont (Toulouse) face à Baptiste Serin (Bordeaux) (Crédit Photo : Justine Hamon)Midi Olympique

S'ils ont été méconnaissables en première période, les Haut-Garonnais ont concentré toute l'étendue de leur talent au cours de la deuxième partie de la rencontre. Asphyxiés, fantomatiques, les Bordelo-Bèglais ont encaissé pas moins de 17 pénalités entre la 41e minute et le coup de sifflet final. L'occasion pour Toulouse d'infliger à son adversaire un cinglant 36-0 derrière l'apport indéniable de Sébastien Bézy et Thomas Ramos.

Le record de points au cours de la phase régulière dans le viseur !

Voyant dans un premier temps leur objectif de victoire bonifiée s'envoler, les coéquipiers de Baptiste Serin ont totalement perdu pied. Sorti sous les ovations du public à l'heure de jeu, le demi-de-mêlée de 24 ans, futur toulonnais, aurait souhaité une meilleure fin avec le club qui l'a révélé. Mais c'est désormais une certitude : cette saison encore, l'UBB ne verra pas les phases finales.

En face, un Stade Toulousain aux deux visages devra veiller à ne plus reproduire une telle baisse de régime sur cette fin de saison. D'ici là, et grâce à cette éclatante victoire, les "Rouge et Noir" entrevoient le record de points glanés au cours d'une phases régulière. En cas de succès la semaine prochaine contre Perpignan, Toulouse dépassera les 96 unités du Clermont 2007-2008. Impressionnant.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0