Icon Sport

Quel fiasco !

Quel fiasco !
Par Rugbyrama

Le 16/04/2019 à 14:30Mis à jour Le 16/04/2019 à 15:13

TOP 14 - Samedi dernier, la Section Paloise a subi une cinglante défaite (71-21) sur la pelouse de La Rochelle. Tout simplement la plus lourde défaite en termes de points encaissés depuis le retour des Béarnais dans l’élite.

Qu’est-il arrivé aux Palois ce samedi après-midi à Marcel Deflandre ? Le manager des Vert et Blanc Simon Mannix ne l’explique pas : "Je n’avais pas du tout senti venir cette défaite dans la semaine ! On savait La Rochelle sur une série compliquée de cinq défaites. Aujourd’hui, on a relancé La Rochelle pour les phases finales. Quand je vois la conquête, je n’ai pas de raison de voir venir ça. Par contre, c’est vraiment dur et c’est ensemble qu’on va sortie de cette merde".

Les Béarnais ont connu une véritable déroute, encaissant 10 essais et 71 points, soit la plus grosse défaite du club en termes de points depuis leur remontée dans l’élite. Tout simplement historique. Pour trouver date de tels opprobres, il faut remonter quelques saisons en arrière. Lors de la saison 2015-2016, ces derniers s’étaient inclinés sur la pelouse d’Ernest Wallon (54-3). Un an plus tard, ils connaissaient également un lourd revers à Clermont (65-13). Mais jamais Pau n’avait encaissé 70 points. Cette défaite pourrait s’avérer préjudiciable pour la suite. À l’abri il y a deux mois, les Palois se sont mis dans de sales draps.

Avec seulement six points d’avance sur le FC Grenoble, premier relégable, Pau a grillé trop de jokers. Cette très lourde défaite illustre sûrement les immenses carences actuelles de la Section. Un match déterminant se profile lors de la 25ème journée avec la réception des Grenoblois où ces derniers n’auront pas le droit à l’erreur. Cette saison, les Palois avaient déjà encaissé plus de quarante points, à trois reprises. D’abord sur le terrain de Bordeaux lors de la première journée (41-19), à l’Arena face au Racing 92 (48-28) et au GGL Stadium face à Montpellier (41-13). Pau reste sur une consternante série de quatre défaites consécutives, inquiétant avant de recevoir le Racing 92 au Hameau le samedi 27 avril.

Aujourd’hui, difficile d’expliquer un tel échec. Les stars néo-zélandaises ne jouaient pas leur meilleur rugby, c’est évident. Que ce soit le trois-quarts centre Tom Taylor ou l’arrière Colin Slade, ils n’ont jamais mis en difficulté les Charentais durant cette rencontre. La Section a rendu beaucoup trop de ballons et s’est montrée bien trop tendre en défense pour espérer quoi que ce soit de ce déplacement à Marcel Deflandre. Après cette véritable humiliation, les Palois se doivent de réagir sous peine d’une bien triste surprise en fin de saison.

Par Thomas Saint-Antonin

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés