Icon Sport

Demi-finale Top 14- Toulon-Racing (16-6) - Le RCT aura une nouvelle chance de décrocher le Brennus

Le RCT aura une nouvelle chance de glaner le Brennus

Le 16/05/2014 à 22:48Mis à jour Le 17/05/2014 à 15:08

Plus frais que le Racing (16-6), Toulon disputera une troisième finale de rang du championnat. Le RCT demeure même en course pour le doublé Top 14-H Cup.

Jamais deux sans trois dit l'adage. Toulon a une nouvelle fois prouvé la véracité de cette maxime, en se qualifiant pour sa troisième finale de Top 14 d'affilée. Grâce à un match solide, le champion d'Europe en titre s'est imposé sans jamais trembler face au Racing-Métro (16-6). Et montré que l'expérience des grands rendez-vous compte plus que tout au moment de disputer une demi-finale de championnat. Opportunistes devant et imperméables derrière, les joueurs de Bernard Laporte étaient tout simplement plus forts. Le Racing, lui, a manqué de fraîcheur et commis bien trop de fautes de discipline.

Bousculé dans les premières minutes, la faute à une très bonne entame du Racing, Toulon semblait subir tout en contrôlant. La rencontre allait pourtant basculer rapidement. Une action confuse, consécutive à un en-avant du Racing dans ses 30 mètres, amenait le seul et unique essai du match. Matt Giteau profitait d'un travail de Bryan Habana, plaqué sans ballon, pour aplatir en coin et punir immédiatement les Franciliens (7-0, 12e). Une réalisation que les coéquipiers de Maxime Machenaud allaient traîner comme un boulet jusqu'au coup de sifflet final.

La troisième sera-t-elle la bonne ?

Tranquillisés par cet avantage au score, les Toulonnais géraient et se contentaient, comme souvent dans ces moments-là, de scorer grâce à Jonny Wilkinson. Pas en réussite en première période, le buteur anglais manquait trois coups de pied. Mais pour le bonheur du RCT, son homologue Jonathan Sexton, loupait lui aussi un drop capital, pour faire passer les siens devants (7-6, 40e).

La deuxième période était une formalité pour des Toulonnais beaucoup plus présents dans le combat et moins enclins à laisser la possession. Sir Jonny Wilkinson se réveillait, histoire d'assommer définitivement le Racing (45e, 53e, 71e). Comme l'an passé, Toulon disputera les deux finales des compétitions dans lesquelles il était engagé au départ. Mais cette fois, Bernard Laporte et ses joueurs veulent à tout prix signer le doublé championnat-Coupe d'Europe. Pour cela, il faudra espérer que la troisième finale de Top 14 d'affilée sera enfin synonyme de bouclier de Brennus.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0