Icon Sport

16e journée Top 14, Bordeaux-Bègles - Darly Domvo, l'attraction arrière

Domvo, l'attraction arrière

Le 02/01/2014 à 11:26Mis à jour Le 03/01/2014 à 20:43

Appelé cette saison à jouer les doublures du trident Talebula-Reihana-Connor, Darly Domvo s'est mué depuis deux mois en révélation au poste d'arrière de l'UBB où son culot et son insouciance font merveille. 

Deux percées monumentales initiées dans ses propres 22 mètres à Biarritz (22-15) puis face à Brive (27-23) amenant à chaque fois l'essai de la délivrance, ont fini par installer définitivement ce poids plume en Top 14. Tout cela ne serait surement jamais arrivé sans la grave blessure à la mi-octobre du vétéran All Black Bruce Reihana, opéré du genou et indisponible jusqu'en avril. "Il y a avait l'ombre de Bruce Reihana qui est une légende de ce jeu qui pesait, reconnaît Vincent Etcheto, l'entraîneur des arrières de l'UBB. Darly a pris le relais petit à petit, un peu forcé au début car il n'y avait plus de choix, et en définitive, il s'est imposé en prenant des initiatives". 

Sosie de Pepito Elhorga, Domvo, 21 ans, originaire de Royan, n'a nourri aucune appréhension au moment de plonger dans le grand bain. "Cela fait un moment que j'étais avec le groupe, que je m'entraînais avec eux même si je jouais peu, explique le joueur qui a signé son premier contrat pro en novembre dernier. Tous les mecs me font confiance. J'ai beaucoup plus de responsabilités. Avant je me reposais un petit peu sur Bruce. Là, c'est à moi de gérer". 

Dulin, le test

En recevant la bénédiction de Reihana, qui voit en lui "l'avenir de l'UBB", Domvo a franchi un palier au point de devenir le pendant idéal des ailiers supersoniques Blair Connor et Metuisela Talebula (12 essais inscrits à eux deux). "Avant, les équipes adverses ciblaient soit Talebula, soit Connor, explique Etcheto. Maintenant qu'on a un triangle arrière de cette qualité-là, il va falloir cibler les trois. C'est super qu'il y ait cette connexion-là, ils s'entendent bien. Contre Brive, Darly et 'Met' ont marqué un essai exceptionnel".

S'il a attendu sa sixième titularisation de la saison face au Stade français pour inscrire son premier essai en Top 14, "un moment magique car c'était à Chaban-Delmas", les yeux de Domvo s'illuminent quand on lui reparle de ses deux relances. "Les deux sont vraiment jouissives, juge-t-il. Sur le coup, j'ai l'impression que c'est la meilleure solution. Ce qui fait plaisir, c'est qu'elles ont surtout aidé l'équipe à avancer sur des matches compliqués. Ça me met en confiance".

Après s'être étalonné au Parisien Hugo Bonneval, au Toulousain Maxime Médard ou au Toulonnais Delon Armitage, Domvo va passer un test sur mesure vendredi à Castres face à l'arrière des Bleus Brice Dulin, aux mensurations identiques aux siennes (1,79 m, 80 kg). "Quand on voit ce qu'il est capable de faire au niveau international, je ne me prends plus trop la tête avec mon poids comme j'ai pu le faire par le passé", conclut l'arrière girondin. Un autre temps, assurément.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0