Icon Sport

29e journée Pro D2 - Attention, Mont-de-Marsan est de retour

Attention, Mont-de-Marsan est de retour

Le 12/05/2016 à 18:36

PRO D2 - Malgré une mauvaise entame de saison, les Montois sont actuellement en position de qualifiable à la faveur d'une remontée fantastique.

"Il faut faire un sans-faute", concédait Christophe Laussucq le 30 mars dernier en évoquant une hypothétique qualification de son équipe. La phrase du manager montois était prononcée entre une victoire éclatante contre Béziers à domicile et un déplacement à Provence Rugby. Le Stade montois restait sur une série de quatre matches sans défaite.

L'équipe à éviter...

Deux mois après cette phrase, les Landais n'ont toujours pas perdu accumulant cinq succès supplémentaires, dont trois à l'extérieur (Provence, Albi, Dax). Et voilà ceux que l'on attendait plus, de retour parmi les cadors de la Pro D2. Désormais quatrièmes, les hommes du duo Laussucq-Auradou font figure d'épouvantails. Tout leur réussit et cela inquiète même les potentiels futurs adversaires en phase finale.

Yoann Laousse Azpiazu (Mont-de-Marsan)

Yoann Laousse Azpiazu (Mont-de-Marsan)Icon Sport

Mont-de-Marsan aurait-il pris un ascendant psychologique ? Le capitaine Julien Tastet répond: "On entend dire certains qu'il ne faut surtout pas prendre Mont-de-Marsan en phase finale. Mais il y a beaucoup d'intox dans ces propos. Bayonne et Aurillac seront les prétendants à la montée au vu de leurs saisons et de leur régularité. Nous, ce que l'on voit pour le moment, c'est qu'on n'est pas encore qualifié. On arrive là comme des escrocs".

Une entame de saison ratée

Et de continuer son propos: "On était onzième à la 19e journée et maintenant on est quatrième à deux journées de la fin. On se focalise pour atteindre ces demi-finales mais ce n'est pas encore fait". Il reste aux Montois un match à domicile contre Aurillac et un déplacement à Bayonne lors de la dernière journée pour glaner le nombre de points nécessaire pour se qualifier. Certes, les adversaires sont prestigieux, mais au regard de leur forme actuel les Montois devraient être dans le denier carré.

Adriu Delai (Mont-de-Marsan)

Adriu Delai (Mont-de-Marsan)Icon Sport

Comment expliquer un tel retournement de situation ? Lorsqu'il regarde en arrière Julien Tastet avoue que le début de saison "n'était pas celui attendu". "On avait la pression en début d'année avec cette étiquette de favori que l'on n'a pas assumée. Après cette finale d'accession on est resté sur nos acquis en se disant que ça se débloquera à un moment donné. Mais ce moment n'arrivait pas".

Tastet: "Il fallait très vite se réveiller"

Le laisser aller des Montois a duré jusqu'à la prise de conscience collective qu'il y avait urgence de changer. Le capitaine montois poursuit: "On s'est remis en question, on a beaucoup communiqué. Tout le monde s'est repris en main. On a pris conscience qu'il fallait très vite se réveiller si on voulait faire quelque chose" .

Julien Tastet (Mont-de-Marsan) mise sur la solidarité de l'équipe pour acceder en Top 14 - mai 2015

Julien Tastet (Mont-de-Marsan) mise sur la solidarité de l'équipe pour acceder en Top 14 - mai 2015Icon Sport

Le déclic viendra de Colomiers d’où le Stade montois ramènera un match nul et un nouvel état d'esprit. "C'est le match charnière", concède Julien Tastet. Depuis, tout s'enchaîne pour ces Montois devenus irrésistibles. Le jeu est redevenu efficace comme l'explique le capitaine: "On se nourrit de beaucoup de ballons de récupération. On a une bonne défense et on arrive à mettre l'adversaire sous pression. Ça crée du désordre quand on récupère le ballon et on a pas mal de joueurs qui sont à l'aise dans ce désordre".

Pas d'excès de confiance

Avec la confiance, c'est aussi le retour de la réussite. Julien Tastet sourit: "On se lâche, on a confiance en notre jeu. Les rebonds qui nous fuyaient il y a quelque temps nous tombent maintenant dans les bras". Laussucq et Auradou ont également à leur disposition un groupe quasiment complet. "On est quand même trente joueurs aptes à jouer. On a un groupe homogène et on se sent bien physiquement", dit le capitaine. "Les joueurs du banc qui entrent en cours de match nous amènent une plus-value. Comme cela fut le cas à Dax le week-end dernier. Tous les joueurs ont haussé leur niveau de jeu".

Mais la plus grande force actuelle des Montois est à chercher dans ce début de saison manqué. On ne reprendra plus les Landais à être trop sûr d'eux. "Il faut tout le temps se remettre en question. Rester humble pour être performant et on ne l'a peut-être pas toujours été en début de saison. Notre équipe est différente, nos adversaires ne sont pas les mêmes. En début de saison, on est trop resté notre fin de saison dernière. Il est vraiment temps de passer à autre chose et d'écrire l'avenir", avance Julien Tastet.

Contenus sponsorisés