Other Agency

23, comme le nombre de victoires de Valence-Romans en autant de rencontres cette saison

23, comme le nombre de victoires de Valence-Romans en autant de rencontres cette saison
Par Rugbyrama

Le 25/05/2019 à 13:18Mis à jour Le 25/05/2019 à 13:19

FEDERALE - Ils sont à quatre-vingt minutes du Pro D2. Samedi à 19h30, Valence-Romans jouera sa qualification pour l'antichambre de l'élite, face à Blagnac. Un match comme l'apogée d'une saison pour l'heure parfaite pour les joueurs au maillot à damier.

Dans l'ombre de l'ogre Rouennais, autoproclamé candidat à la montée, et bien loin des clubs historiques en quête de renouveau (Albi, Dax puis Narbonne et Tarbes dans une autre mesure), le club de Valence-Romans Drôme Rugby a tranquillement tracé son chemin pour finalement se retrouver à quatre-vingt minutes du Pro D2. Au terme d'une saison sans la moindre défaite, Valence-Romans est en passe de réaliser un coup de force magistral en parvenant à se qualifier pour la finale et ainsi décrocher une montée en Pro D2.

Engagés en poule 3, les Drômois ont survolé la phase qualificative en signant vingt victoires en autant de rencontres, dont quinze avec le bonus offensif. Personne, ni même Rouen n'a fait mieux (une défaite). Au classement général des quatre poules, et malgré deux matches en moins sur les autres poules, Valence-Romans possède la meilleure attaque au nombre de points marqués (845) tout comme la meilleure défense (168 points encaissés). Par la suite en phase finale, VRDR, premier qualifié, s'est d'abord aisément défait de Saint-Jean de Luz, dernier qualifié, en quart-de-finale, avec deux victoires (20-27) au match aller puis (29-6) au retour à Valence. La semaine dernière en demie c'est Blagnac, déjà engagé dans la même poule, qui a fait les frais de la bonne forme des joueurs de Johann Autier (17-30). Désormais plus qu'à une seule marche d'une montée historique, Valence-Romans demeure pour l'heure la seule équipe invaincue cette saison tous niveaux confondus entre le Top 14 et la Fédérale 3.

Dans la conjoncture actuelle du championnat de fédérale 1, jamais une telle performance n'a été réalisée et pour s'en rapprocher, il faut remonter à la saison 2013-2014. En effet, cette année là, l'US Montauban avait décroché son accession au terme d'une saison quasi parfaite : 18/18 en phase de poule, puis une seule défaite (17-12) en demi-finale aller à Lille après avoir commencé en huitième-de-finale.

Sixième de la poule élite et donc pas invité à disputer les phases finales d'accession la saison dernière, les joueurs aux damiers ont montré un visage d'autant plus conquérant cette année, dans la continuité de leur projet "Damiers 2020".

Développé autour de quatre principaux axes : sportif, formation, partenariat et social; ce dernier a pour but de pérenniser le club parmi les gros poissons du championnat avant d'évoluer à terme vers d'autres cieux. Avec un budget de 4,1 millions d'euros fourni au trois-quart d'investisseurs privés, le club du président Laurent Beaugiraud a pris le temps de structurer. En cas d'accession au niveau supérieur, le budget serait même fixé à 6,5 millions, ce qui en ferait le dixième de l'actuel Pro D2. Sur le plan sportif, la formation apparaît comme la clé de voûte du système et se veut le principal fournisseur de l'équipe fanion. En terme de licenciés, le club se classe dans le Top 10 national et compte une équipe espoir au plus haut niveau. Après leur sacre en championnat de France espoirs fédéraux en 2018, les jeunes ont cette saison obtenu le droit de se maintenir.

Si le couvert semble dressé, le club de la Drôme doit désormais valider définitivement sa montée en signant une vingt-quatrième victoire cette saison. En plus d'établir un record, cela leur permettrait de s'inviter au banquet du monde professionnel.

Léo-Pol PLATET

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0