Icon Sport

Pour le Rugby Championship, la Nouvelle-Zélande remet la quarantaine en vigueur

Pour le Rugby Championship, la Nouvelle-Zélande remet la quarantaine en vigueur
Par AFP

Le 23/07/2021 à 11:44Mis à jour Le 23/07/2021 à 11:54

INTERNATIONAL - La prochaine édition du Rugby Championship, qui oppose les meilleures sélections nationales de l'hémisphère sud, risque d'être perturbée par la décision de la Nouvelle-Zélande de remettre en vigueur vendredi une quarantaine pour les voyageurs arrivant d'Australie.

Cette décision a été prise, pour huit semaines, en raison d'un redémarrage de l'épidémie de Covid-19. Mais une période de sept jours, jusqu'au 30 juillet, va permettre aux Néo-Zélandais de rentrer chez eux sans être mis en quarantaine. Les joueurs australiens pourront en profiter pour partir en Nouvelle-Zélande où ils doivent jouer, le 7 août à Auckland, le premier match de la Bledisloe Cup contre les All Blacks. À condition d'avoir validé, avant de partir, un test PCR négatif a précisé la Premier ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, qui ne fera "aucune exception" par la suite.

Du coup, les deux autres matches de la Bledisloe Cup, comptant également pour le Rugby Championship, risquent de poser problème: l'un est prévu le 21 août à Perth, en Australie, et l'autre le 28 août à Wellington, ce qui va obliger les Wallabies à faire un aller-retour entre les deux pays. Les matches du Rugby Championship, avec aussi l'Afrique du Sud et l'Argentine, sont toujours prévus en août, septembre et octobre.

"Nous allons essayer de trouver les meilleures solutions suite à ce nouveau développement", a indiqué Brendon Morris, le patron de la SANZAAR, organisatrice du Rugby Championship. Les Wallabies sont actuellement dans une bulle sanitaire, sur la Gold Coast australienne, depuis la tournée du XV de France conclue par une deuxième victoire en trois matches des joueurs locaux. Le Rugby Championship de l'an dernier, en raison des restrictions liées à la pandémie de coronavirus, s'était tenu seulement en Australie, avec la Nouvelle-Zélande et l'Argentine, mais sans les champions du monde sud-africains qui avaient déclaré forfait.

Contenus sponsorisés