Icon Sport

Drouin de retour, un plan pour contrer la Rose : ce qu’il faut retenir de la journée des Bleues

Drouin de retour, un plan pour contrer la Rose : ce qu’il faut retenir de la journée des Bleues
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 26/04/2022 à 14:33Mis à jour Le 26/04/2022 à 19:58

6 NATIONS FÉMININ - Samedi après-midi, à Bayonne, les Bleues affronteront l’épouvantail anglais dans l’espoir d’accrocher le grand chelem, dans ce Tournoi des 6 Nations 2022. Peuvent-elles vraiment le faire ? Disons qu’à ce sujet, le retour à la compétition de Caroline Drouin et la stratégie prévue au Jean Dauger sont autant de signaux encourageants.

Ce mardi matin, à Marcoussis, Gaëlle Hermet et ses partenaires ont effectué le premier entraînement en opposition de la semaine. La séance a permis aux différents observateurs de constater que la demi d’ouverture Caroline Drouin, absente du dernier déplacement au pays de Galles en raison d’une blessure au genou, était apte à tenir sa place ce week-end, face au XV d’Angleterre.

Afin de tenter de vaincre un adversaire qui leur réussit historiquement peu (neuf matchs sans victoire…), les Bleues ont élaboré une stratégie qui s’avèrera, on l’espère tous, payante à Jean Dauger : pour empêcher les Anglaises, assises sur un paquet d’avants d’une impressionnante densité, de dérouler ces mauls pénétrants qui ont tant fait de mal à leurs adversaires depuis le début du Tournoi des 6 Nations, l'accent cette semaine sera mis, à l'entraînement, sur la défense spécifique des "driving mauls". Il se pourrait, aussi, que les joueuses de France Féminines optent davantage sur le jeu au pied qu’elles le firent jusqu’à présent, dans la compétition, afin de faire reculer et désorganiser autant que possible le bloc anglais, pour le moins monolithique.

XV de France féminin - Les Bleues décrochent un quatrième succès dans ce Tournoi des Six Nations

XV de France féminin - Les Bleues décrochent un quatrième succès dans ce Tournoi des Six NationsIcon Sport

Dauger à guichets fermés, carton d’audience attendu

La composition, elle, devrait ressembler à s’y méprendre à celle du pays de Galles, si l’on excepte le retour à la compétition de l’excellente Drouin et le repositionnement possible de l’habituelle deuxième-ligne Céline Ferer en troisième ligne, histoire de densifier le paquet d’avants tricolore, confronté ce week-end à son plus grand défi depuis très longtemps. Les rugbyphiles du territoire ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, le stade Jean Dauger affichant « guichets fermés » depuis déjà de longues semaines. Au-delà des très bonnes affluences réalisées par les Bleues depuis le début du Tournoi, on notera surtout que les audiences télés, elles, fracassent tout : et puisque France Télévisions a dénombré le week-end dernier 2 millions de téléspectateurs pour le Galles/France, ce sont près de 3 millions de paires d’yeux qui seront cette fois-ci attendues, pour le Crunch. C’est pas dingue, ça ?

Contenus sponsorisés