Icon Sport

Deux visages et une victoire pour les Bleues

Deux visages et une victoire pour les Bleues
Par Rugbyrama

Le 10/04/2022 à 15:52Mis à jour Le 10/04/2022 à 16:22

6 NATIONS FÉMININ 2022 - Les coéquipières de Gaëlle Hermet poursuivent leur belle lancée en s'imposant à Glasgow (28-8). Dominantes et réalistes notamment lors du premier acte, c'est une équipe de France tout en maîtrise qui a géré son avance en deuxième mi-temps. Laure Sansus, encore en forme, s'est offert un doublé cet après-midi.

Pour les Bleues d'Annick Hayraud, l'essentiel est bien là ! Pour la troisième journée du Tournoi des 6 Nations féminin, elles se sont imposées au Scotstoun Stadium de Glasgow avec quatre essais inscrits. Tous furent marqués lors de la première période, qui les a vus dominer de la tête et des épaules les débats.

L'entame donne lieu à une grande pression infligée par les Françaises à leurs hôtes. Malgré une indiscipline chronique, notamment dans le secteur du jeu au sol, les Bleues inscrivent le premier essai par Laure Sansus, auteur d'une inspiration géniale sur le côté droit. Après un échange de coups de pied d'occupation, la demi de mêlée de Toulouse joue une chandelle courte dans une zone délaissée par le troisième rideau adverse, qu'elle récupère elle-même. Elle n'a plus qu'à aller aplatir 0-7, 9e). Helen Nelson répond une dizaine de minutes plus tard après la septième pénalité sifflée à l'encontre des Bleues (3-7, 20e).

Au fil de la rencontre, les Bleues prennent confiance dans leur jeu. Celles-ci insistent au près, profitant de leur domination dans les collisions. Jessy Trémoulière récompense le travail de son pack en prenant l'intervalle (3-14, 28e). Avant la pause, les Tricolores ne desserrent pas leur emprise. Elles sont de nouveau à quelques mètres de l'en-but écossais. Et quand Jenny Maxwell tente de dégager son camp, Gaëlle Hermet la contre. Le ballon atterrit dans les bras de l'inévitable Laure Sansus, qui s'offre un doublé (3-21, 38e).

Un deuxième acte bien plus maussade

Chloé Jacquet, dévoreuse d'espaces cet après-midi, donnait une nouvelle dynamique alors que la sirène allait retentir. Julie Annery lui emboîtait le pas et transperçait le rideau écossais avant de donner à Céline Ferer qui relayait à sa capitaine (3-28, 40e). Jessy Trémoulière de son côté poursuivait son sans-faute au pied face aux perches (4/4), en plus de sa très bonne animation au pied dans le jeu courant.

Au retour des vestiaires, la dynamique était toute autre. Les Bleues se contentaient de contenir les assauts écossais sans trop se découvrir. Et les coéquipières de Rachel Malcolm, bien que de bonne volonté, ne franchissaient que très peu le rideau bleu. Il faudra attendre près de trente minutes pour que Chloe Rollie, très à l'aise dans ses relances, conclue un long temps fort (8-28, 69e).

Cela ne suffira pas : la France s'impose, acquiert le bonus offensif et demeure le principal concurrent de l'Angleterre dans la victoire finale. Après la pause, les Tricolores se rendront au pays de Galles le 22 avril prochain.

Contenus sponsorisés