Transferts. Oyonnax frappe fort avec la signature du Puma Martin Bogado

  • Martin Bogado avec la sélection argentine face au Chili lors de la coupe du Monde 2023.
    Martin Bogado avec la sélection argentine face au Chili lors de la coupe du Monde 2023. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Présent au sein de la sélection argentine lors de la dernière coupe du Monde, Martin Bogado va faire son retour en Top 14 du côté d'Oyonnax. Il s'est engagé pour les deux prochaines saisons. 

C'est un coup retentissant que vient de frapper Oyonnax. Le club de l'Ain, qui réalise un retour consistant dans l'élite professionnelle avec une 12e place (20 points), vient d'officialiser la prochaine venue de Martin Bogado. 

À 25 ans, l'international argentin (3 sélections), qui avait laissé de très bons souvenirs lors d'une pige à l'Aviron bayonnais la saison passée (sept rencontres et deux essais), s'est engagé pour un contrat de deux ans. Il évolue actuellement du côté des Highlanders en Super Rugby. 

Bogado sera en concurrence avec la révélation Bourraux

L'an prochain, le Mondialiste (une rencontre face au Chili pour un essai) viendra densifier le poste d'arrière aux côtés du polyvalent ouvreur Bourraux (21 ans, 14 apparitions), de Sweetman (30 ans, 10 apparitions) et de Salles (26 ans, 8 apparitions). 

\ud83c\udccf ???? ????? ?? ??́??????? ??? ???????? ??????... pic.twitter.com/ZRE1CMes3j

— Oyonnax Rugby (@OyonnaxRugby) January 23, 2024

À Mathon, Bogado, qui peut aussi jouer à l'aile, ne sera pas dépaysé puisqu'il pourra compter sur ses compatriotes Domingo Miotti et Lucas Mensa pour s'adapter. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Salarycapduracing Il y a 1 mois Le 23/01/2024 à 11:01

Il va regretter toute sa vie de ne pas être resté à l'Aviron sous prétexte de jouer une coupe du monde qu'il a passé à cirer le banc. Merci Cheika !