Top 14 - "Le Stade français semble avoir des problèmes avec l'arithmétique", le Racing 92 répond aux accusations de Hans-Peter Wild

Par Rugbyrama
Publié le
Partager :

Après Toulon, c'est au tour du Racing 92 de répondre aux accusations de Hans-Peter Wild. Le président du Stade français, avait pointé du doigt une gestion suspicieuse du salary cap par les deux clubs.

"Je peux payer des tas de joueurs. Mais je ne triche pas. Un jour, j'ai pris l'équipe de Toulon, poste par poste. Ils ont de super piliers, deux super deuxième ligne, et ça continue sur tous les postes... Comment font-ils avec le salary cap ? Et on peut faire la même chose avec le Racing. Ce n'est pas marrant de ne pas jouer sur le même terrain. Cela devrait être les mêmes règles pour tous", c'est ce qu'avait confié Hans-Peter Wild, le président du Stade français.

Ce mardi, à travers un communiqué, Bernard Lemaitre, le président du RCT avait répondu à ces accusations. Cette fois-ci, ce sont les Ciel et Blanc qui ont publié une réponse sur leur site. Le club francilien a tenu à préciser que comme toutes les autres équipes, ils étaient soumis à des contrôles très réguliers et particulièrement intensifs, "nous rappelons au Stade Français Paris que le Racing 92, malgré des allégations répétées tout autant illégitimes que calomnieuses, est soumis à des contrôles annuels certainement plus pointus qu’ailleurs. Chaque année, ils ont abouti à une validation de notre masse salariale conformément au règlement du Salary Cap."

Le club des Hautes-Seines a souhaité rappeler "au Stade Français Paris qu’il n’en a pas toujours été de même pour lui puisqu’en 2020 des "irrégularités" ont été relevées qui ont débouché sur le versement d’une amende de 300 000 € à la Ligue Nationale de Rugby."

Sarcastiques, les Ciel et Blanc se sont félicités des beaux derbys livrés avec leur voisin, ces derniers temps, ces matchs ont tous tourné à la faveur des Racingmen. Avant de terminer en "félicitant" les deux équipes de leur bon classement respectif, pour rappel, les hommes des Jacky Lorenzetti sont premiers du championnat, quand les soldats roses sont, eux, cinquièmes.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (11)
Cardinal Il y a 2 mois Le 08/12/2023 à 08:16

Lolo est gâteux

Prothea Il y a 2 mois Le 08/12/2023 à 06:46

Trop de joueurs étranger en Top 14. Gros pb pour l'EDF. Les jeunes sont champions du monde mais après...?

jacquot12 Il y a 2 mois Le 07/12/2023 à 20:42

Cette histoire de Salary Cap me paraît être une sacrée fumisterie. Qu'on m'explique comment le Stade Toulousain respecte cette Salary Cap quand on sait que le seul Dupont émarge à plus de 600000EUR. Les Ramos,N'Tamack, Jaminet (quand il était là), Jelonch, Flament, Baille Marchand, Mauvaka, Aldegheri, Arnold, et autres Roumat, Capuozzo, Cros, etc... perçoivent le SMIC sans doute; Est-ce que je me trompe? Le Stade n'est pas le seul dans ce cas ,car, malgré les cris de LOrenzetti, le paquet d'internationaux du Racing ne doivent pas émarger à 5000EUR/mois, idem pour l'UBB, le Stade français.

STadiSTe1907 Il y a 2 mois Le 07/12/2023 à 21:01

A un moment, il faut se renseigner pour ne plus être ignorant... Ou alors c'est de la mauvaise foi pour faire courir des rumeurs sur le STade!
Avec les nombreux internationaux au STade, et dû au fait que 200 000EUR (je ne suis plus sûr du montant) sont soustraits par international, on peut se payer trois Dupont sans entamer le Salary Cap...