• Camille Lopez - Aviron bayonnais
    Camille Lopez - Aviron bayonnais
  • Top 14 - Camille Lopez, demi d'ouverture et buteur de Bayonne contre le Lou
    Top 14 - Camille Lopez, demi d'ouverture et buteur de Bayonne contre le Lou

Encore exceptionnel face à Lyon, Lopez continue de porter Bayonne vers les sommets

Le | Mis à jour

TOP 14 - Auteur de quatorze points ce samedi soir face à Lyon (19-7), Camille Lopez a encore une fois ébloui le public bayonnais de sa classe. Avec deux drops en bonus, le demi d’ouverture de l’Aviron a porté les siens vers un nouveau succès face à un cador du championnat. Avec un Lopez à ce niveau, Bayonne peut voir venir sereinement.

Il y a quelques mois, au moment de l’annonce de la signature de Camille Lopez du côté de Bayonne, de nombreux amateurs de ballon ovale se montraient sceptiques. Certains estimaient que le demi d’ouverture international partait en "pré-retraite", d’autres que le natif d'Oloron-Sainte-Marie ne méritait pas de jouer le maintien. Et bien après douze journées de disputées, l’ancien Clermontois a mis tout le monde d’accord.

Depuis le début de la saison, le joueur de 33 ans marche sur l’eau avec la tunique bayonnaise sur les épaules. Ce qui pouvait ressembler à une belle aventure lors des premières journées s’est petit à petit transformé en histoire d’amour entre Lopez et le public de Jean-Dauger. Ce samedi face au Lou, le numéro dix basque a encore une fois régalé son public. Dans des conditions climatiques très compliquées pour jouer au rugby, le champion de France 2017 s’est transformé comme il sait si bien le faire en parfait gestionnaire. Sa précision avait de quoi dégouter le triangle arrière lyonnais, incapable de rivaliser dans le secteur du jeu au pied.

Top 14 - Camille Lopez, demi d'ouverture et buteur de Bayonne contre le Lou
Top 14 - Camille Lopez, demi d'ouverture et buteur de Bayonne contre le Lou

À l’issue de la rencontre, Camille Lopez ne cachait pas sa satisfaction : "Ce n’était pas beau mais ce n’est pas grave. Il faut savoir gagner moche. Les avants ont fait une grosse partie, on a bien défendu, on s'est montrés propres dans le secteur de la conquête. On a su adapter notre stratégie par rapport à la pluie et on s’est rarement trompés dans nos choix."

Gestionnaire… et désormais buteur

La mauvaise nouvelle est tombée en début de semaine pour l’Aviron. Victime d’une rupture des ligaments croisés d’un genou, Gaëtan Germain en a fini avec sa saison. La longue absence de l’artilleur basque propulse Camille Lopez dans le rôle de buteur numéro un. Et ce samedi, l’international français a encore une fois prouvé qu’il était un buteur de très haut niveau.

L’ancien joueur de Clermont est à créditer d’un trois sur trois face aux perches. Il a terminé la rencontre avec un total de 14 points à son actif. Un nombre qui n’équivaut pas à deux pénalités et une transformation réussies puisque dans la boue de la pelouse de Jean-Dauger, Lopez s’est également permis de passer deux drops pour alourdir le score en faveur de l’Aviron. En fin de match, le demi d’ouverture de Bayonne s'est exprimé sans prétention : "Le but, c’est quelque chose que Gaëtan fait très bien. Aujourd’hui je n’ai pas eu des tentatives trop compliquées. S’il faut que j’assume ce rôle de buteur pour le reste de la saison, je le ferai, il n’y a pas de souci."

Incroyable Camille Lopez qui enchaîne les drops dans des conditions dantesques ! ?? #ABLOU pic.twitter.com/pWYLjigc9R

— CANAL+ Rugby (@CanalplusRugby) December 3, 2022

Quant aux drops, le talent a parlé… : "J’ai deux occasions qui se sont présentées, et ça s’est plutôt bien passé. Quand je mets le second, forcément que l’on bascule sur quelque chose de positif au niveau du score, tu as plus de sérénité, de confiance pour aborder la fin de rencontre."

Avec cette nouvelle victoire face à un gros du Top 14, l’Aviron bayonnais reste aux abords des six premières places, à égalité de points avec Lyon, sa dernière victime. Comme l’a constaté Xavier Garbajosa en conférence de presse ce samedi soir, les Lyonnais "ont pris une masterclass de Camille Lopez." Et ils sont nombreux à se dire cela depuis le début de la saison…