Icon Sport

Ollivon : "La concurrence en équipe de France ? Je n'ai pas peur !"

Ollivon : "La concurrence en équipe de France ? Je n'ai pas peur !"

Le 01/05/2022 à 20:23Mis à jour Le 01/05/2022 à 20:24

TOURNOI DES 6 NATIONS 2022 – Le grand chelem vécu "depuis le canapé", le capitanat d'Antoine Dupont, son retour de blessure ou l'espoir fou du RCT... Charles Ollivon a balayé toute son actualité ce samedi sur Canal +. L'occasion de se rendre compte de sa détermination à revenir au plus haut niveau.

Charles Ollivon a répondu aux questions de Canal + ce samedi. C'était l'occasion pour lui de revenir en premier lieu sur son retour de blessure. Son absence, entamée le 5 juin 2021, a pris fin sur la pelouse de Montpellier le 12 mars dernier. Un long moment qui rend d'autant plus grand le moment de son retour.

C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il ne s'est pas exprimé depuis : "Je voulais rester concentré sur le rugby en lui-même, c'était le plus important. Il y avait une reprise à faire après plusieurs mois sans contact. Il fallait s'y remettre. Après avoir été frustré par les semaines sans match, quand tu reviens, ce n'est que du plaisir. Donc je suis en plein dedans."

  • La forme toulonnaise

Son retour à la compétition a coïncidé avec le regain de forme des Toulonnais. Englué dans le bas de tableau, le RCT a longtemps lutté pour sa survie avant de reprendre de la hauteur. Des neuf derniers matchs, les hommes de Franck Azéma en ont remporté sept, dont les quatre derniers. "C'est difficile de trouver une explication (à cette amélioration, N.D.L.R.). Simplement, le plaisir de jouer et prendre du plaisir ensemble a été important, témoigne le Basque. Ce qu'on avait pas forcément jusqu'à début mars. Ça paraît incroyable mais c'est la vérité."

Sur son apport dans l'équipe, un aspect parfois délicat, Charles Ollivon commentait : "J'étais super content ! Honnêtement, c'était beaucoup de plaisir. J'essayais d'amener de la fraîcheur, des sourires. On se régale depuis un mois et demi. Il faut juste se poser aucune question, continuer de faire ce que l'on fait, et n'aller chercher que des choses positives. La fin de saison approche et c'est excitant !" Il ne sera néanmoins pas présent ce dimanche pour aller affronter Bordeaux-Bègles.

  • Sur le grand chelem du XV de France

Au moment de soulever le trophée du grand chelem, les absents ont largement été évoqués par le groupe France, une façon de ne pas les oublier. Parmi eux, on retrouvait le nom de l'actuel Toulonnais. Mais comment a-t-il vécu ces moments ? "Je l'ai vécu depuis mon canapé en étant super content pour tout le monde. C'était vraiment exceptionnel, on pouvait deviner toutes les émotions." De quoi nourrir de la frustration chez ce "grand absent" ? "Dans le passé ça m'était déjà arrivé de me blesser et manquer des compétitions. Mais je me suis rendu compte que ça peut te servir pour la suite. Je n'ai pas de regrets. Ça fait partie de mon chemin, c'est comme ça. J'espère maintenant qu'on va partager des moments similaires dans peu de temps."

  • Sur son retour en sélection

Forcément, en remportant le grand chelem, un XV de départ s'est dégagé et a même pris du poids. Notamment en troisième ligne où les prestations du trio Cros-Alldritt-Jelonch ont rarement déçu... Mais Charles Ollivon ne dit pas éprouver de crainte à cet égard : "Non, je n'ai pas peur. Que ça me fasse travailler, que ça me challenge, oui. Mais c'est génial que ça marque pour ces mecs-là. Il faut que ça dure. Il y aura besoin de tout le monde. Et il n'y a jamais trop de leader dans une équipe. Donc je n'ai pas peur, non."

La question du capitanat, responsabilité portée par Antoine Dupont en son absence, a rapidement été balayée d'un revers de main : "Le brassard, c'est Fabien qui décidait quand j'y étais, maintenant c'est lui, et après ce sera encore lui, répondait-il dans un sourire. Même en tant qu'ailier remplaçant j'irai en équipe de France. C'est toujours une fierté de porter le maillot bleu."

Contenus sponsorisés